La coupe menstruelle !

Hier lors de mon passage à l’émission de Christiane Charette, cette dernière a parlé de l’un des gestes que je propose dans mon livre, l’utilisation de la Diva Cup ou de la coupe menstruelle. Disons qu’on tombait dans le vif du sujet et que mon collègue François Cardinal, dont le livre est un essai et non un guide pratique, était mal à l’aise. Sauf que les menstruations sont une réalité. Pourquoi en parler ne serait pas naturel, même pour les hommes…
Il est certain que l’utilisation de cette coupe menstruelle rebute un grand nombre de femmes. Pourquoi ? Sûrement, car le sang des menstruations nous paraît un peu dégueu. Pourtant, c’est seulement un peu de sang et cela vient de notre corps. Puis n’est-ce pas la même chose de manipuler la coupe menstruelle, des serviettes ou des tampons ???
Cette coupe menstruelle est un petit contenant en caoutchouc naturel très flexible que l’on insère dans le vagin et qui recueille le sang. On peut le garder de 8 à 12 heures. Ensuite, on le vide, on le nettoie et on le réinsère. C’est tout. Oui la manipulation demande de la dextérité. En fait, il faut s’habituer. J’ai seulement essayé une journée et ce n’était pas concluant. Mais je compte bien ressayer.
Pourquoi est-ce écolo ? Car cela évite d’utiliser des milliers de serviettes hygiéniques et de tampons. Cela est économique également. Car la diva cup coûte environ 40 $ ( et non de 10 à 20 $ comme je l’ai dit à l’émission. Mea culpa. Sous la surprise de la question, j’avais 40 $ en tête, mais ce n’est pas le chiffre qui est sorti….). Combien coûte un paquet de tampons ou de serviettes ? Finalement si la diva cup n’est pas pour vous, la compagnie vous rembourse.
Comme le faisait remarquer une auditrice de l’émission dans les commentaires, il existe aussi les serviettes hygiéniques lavables et les éponges végétales. Chaque femme choisit sa formule idéale.De mon côté, je déteste les serviettes hygiéniques. J’utilise donc des tampons fabriqués en coton bio et non blanchis au chlore. Évidemment, il y a des applicateurs en cartons…pas super. Mais d’autres compagnies vendent de tels tampons sans applicateurs. Je n’ai pas acheté les bons ….Punissez-moi !
Publicités

4 Réponses

  1. Très bien ton entrevue, je l’ai écoutée en reprise hier soir (en rangeant les légumes de mon panier bio). Je suis maintenant ménopausée mais j’avais autrefois un Keeper, la même chose que la Diva Cup. Je me sentais très marginale d’avoir ce bidule, quand j’en parlais à des amies ça ne leur disait rien. En 2006, je suis allée à Cuba avec une brigade de travail volontaire et j’ai mentionné le Keeper parce que je l’avais apporté pour le donner. Nous avons en effet laissé plein de choses à un espèce de centre communautaire où il y avait une infirmière à qui j’ai expliqué ce que c’était. J’avais aussi trouvé le mode d’emploi en espagnol et je l’avais imprimé. Mais ma surprise c’est que lorsque j’en ai parlé à mes compagnes de brigade, nous étions 3 sur 9 femmes à en avoir un. Peut-être même qu’il y en avait d’autres, ce n’était pas une conversation de groupe. J’avais trouvé ça très drôle, je leur disais que j’avais un machin spécial et elles m’ont répondu «ah oui, la coupe menstruelle, moi aussi j’en ai une.»La mienne n’a pas remplacé les tampons et serviettes, c’était un complément. J’avais du mal à l’installer de façon que ça «colle» alors des fois ça marchait bien, des fois il y avait des fuites. Je l’utilisais donc toujours avec des serviettes hygiéniques (lavables, avec de superbes couleurs et motifs) au cas où. Et j’avais plus tendance à mettre des tampons pour sortir. Mais je travaille à la maison, donc je ne sortais pas tant que ça. Là où la coupe menstruelle a été TRÈS utile c’est que dans les dernières années où j’ai été menstruée, c’était presque des hémorragies. Par bouts, si je mettais le plus gros tampon possible (les plus gros o.b. – que j’ai utilisés à peu près toute ma vie, sans applicateur), je devais en changer au bout de 20 minutes et c’était pas beau à voir… La coupe contient une once, donc l’équivalent de plusieurs tampons. Ça m’a aussi permis de mesurer le flux pour en parler à mon médecin et pour comparer avec des menstruations dites «normales». Je sais que d’autres femmes n’ont aucun mal à le mettre et n’ont pas de dégâts avec. Ça contient beaucoup donc si on a des menstruations normales, on peut facilement faire la journée avec, sans avoir à la vider. Et si on doit la vider dans des toilettes publiques, on peut facilement l’essuyer avec du papier de toilette, mais c’est sûr que c’est plus facile quand on a un lavabo à portée de la main. C’est sûrement aussi plus facile de passer à la coupe menstruelle pour les femmes qui ont l’habitude des tampons sans applicateur. Une dernière chose avant de terminer ce long commentaire. Je me souviens encore de combien j’avais été choquée, il y a 30 ans, lorsque j’étais en vacances aux Îles-de-la-Madeleine, de voir la quantité d’applicateurs de plastique rose un peu partout sur les plages et aux alentours. J’utilisais déjà des o.b., mais cette vue m’a enlevé toute envie d’utiliser des tampons avec applicateur.Je t’encourage à refaire des essais avec ta coupe, il faut un peu de patience et de pratique.

  2. Contente de voir un billet à ce sujet, et aussi de lire le commentaire de la dame avant moi, car j’avais fait un billet à ce sujet il y a quelques mois et je n’ai pas eu de commentaires de femmes qui utilisaient déjà la Diva Cup. J’envisage très sérieusement son achat, je ne trouve pas cela dégoûtant puisque comme le dit Cécile, c’est du sang. Le sang n’est pas sale. Ce qui est sale, c’est ce qui est susceptible de contenir des bactéries pathogènes. Si c’est ce que vous pensez de votre sang menstruel, c’est à la clinique que vous devez aller! 😉 Les serviettes lavables sont aussi une belle alternative, voire un complément à la Diva Cup tout à fait acceptable. Comme je le disais dans mon billet, on veut bien mettre des couches en coton à nos bébés, mais utiliser des serviettes hygiéniques en coton, on hésite? Pourquoi? C’est illogique.

  3. Merci pour vos commentaires les filles. INtéressant.J’avoue que je vais sûrement m’acheter une serviette hygiénique en coton pour la nuit mais sinon je ne supporte pas de mettre une serviette. Mais il est bien vrai que c’est la même chose que les couches. Parfois on est dégoutée par des choses tout à fait normal…..biz, biz…

  4. J’ai une Diva Cup depuis maintenant un an et demi et je ne m’en passerais pas! Pour moi, le concept fonctionne très bien. La coupelle colle, je n’ai aucune fuite (ou si j’en ai, c’est que j’ai mal plié la coupelle en l’insérant) et je la porte tout au long de ma période de menstruations : la nuit, le jour, en joggant, en faisant du vélo ou n’importe quel autre sport. Avant de l’avoir, j’avoue que ma période de règles n’était pas la semaine que je préférais chaque mois, mais depuis que je l’ai, je n’appréhende plus du tout mes menstruations. Même qu’il m’arrive parfois d’oublier que je suis menstruée! Cela aurait pu, par contre, être problématique, car ma flore vaginale est hypersensible à l’humidité. Le port d’un tampon pendant plus de trois heures, par exemple, provoquait chez moi une irritation ou une vaginite. Aucun problème de ce genre avec la Diva Cup. Je peux la porter pendant 12 heures sans conséquence. Je vous invite donc moi aussi à refaire l’expérience. Il est vrai que le port et l’insertion d’une coupelle est bien différent de ce à quoi nous sommes habituées. Il faut donc, je crois, une ou deux périodes menstruelles pour s’y faire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :