Le recyclage des fluocompactes : obligatoire !

Reportage trés intéressant hier à l’émission la Facture sur le danger que représente les fluocompactes pour l’environnement si elles ne sont pas recyclés. Protégez-Vous en parlait en juillet dernier ici, tandis que les groupes environnementaux tiraient la sonnette d’alarme lorsque le gouvernement Harper a annoncé qu’en 2011, ce serait la seule solution en matière d’éclairage.
Ces ampoules sont une grande avancée en matière d’économie d’énergie puisqu’elles utilisent beaucoup moins d’électricité et durent beaucoup plus longtemps. Aucune question sur ce point.

Sauf que ce sont des résidus domestiques dangereux (RDD) qui ne doivent absolument pas être jetées à la poubelle. Pourquoi ? Car elles contiennent du mercure. Et que fait le mercure ? Il pollue.

Un étudiant de l’Université de Sherbrooke a alerté l’équipe de la Facture. Avec raison. Tant le gouvernement Harper, que les Wall-Mart et Home dépôt encouragent l’achat de ces ampoules sans en avoir prévu la récupération. Alors que le recyclage de ces ampoules se fait trés bien mais pour des raisons évidentes ( risque de bris et de contamination au mercure), on ne peut les placer dans le bac de récup.

Comme d’habitude, on fait les choses à moitié, les entreprises et les gouvernements se drappent de vert frénétiquement sans prévoir. Irresponsable !

L’animateur de la Facture, Pierre Craig, nous signalait en fin d’émission que Home Dépôt avait annoncé le jour même la récupération en magasin dés la fin novembre ( je vérifie tout ça aujourd’hui). IKEA le fait déjà.

Les RDD sont ramassés dans les éco-centre ou lors de collecte organisées sporadiquement dans les municipalités. Appelez votre municipalité pour vérifier. Outre les fluocompactes, plein de matières et d’objets sont considérés comme des RDD et ne trouvent leur place ni dans le bac, ni dans la poubelle. Une question de sécurité et de civisme.

Halloween écolo, bis !

J’en reparle sur Branchez-vous. Avec liens en plus puisque celui qui mène vers l’article de Marie-Claude Lortie n’est plus valide.
J’en profite pour nommer Valérie-Ann qui m’a fait quelques suggestions plus écolos mais le clou est d’aller voir ses magnifiques citrouilles sur son blogue. Du grand art !

Sarkozy l’irrespectueux

Tout le monde a entendu parler de l’attitude du président français Nicolas Sarkozy qui arrête une entrevue car il n’a pas aimé la question de la journaliste au sujet de sa vie privée. Vous pouvez voir l’affaire via le blogue de Pat. Quel manque de classe de la part d’un président d’un pays. Il aurait pu simplement dire qu’il ne répondrait pas à cette question fermement et qu’il ne répondrait à aucune des questions concernant sa vie privée.
Ce qui m’a le plus scandalisée à titre d’ancienne attachée de presse, c’est le fait qu’il traite son propre attaché de presse d’imbécile devant la caméra. Quel manque de respect vis à vis d’un employé. S’il ose le traiter de la sorte en public, imaginez en privé. Les personnes qui travaillent pour lui doivent s’en ramasser plein la tronche ( pour parler à la française) lorsque monsieur le président est contredit. Quel sale caractère qui démontre une personnalité capricieuse et irrespectueuse. Je comprends totalement Cécilia d’avoir levé les pattes. Non merci.
Moi je lui offrirai un petit cours de politesse 101 envers les autres, qu’ils soient journalistes, attachés de presse, employés ou petits jeunes issus de l’immigration vivant en banlieue qu’il avait traité de racaille !?!
À titre de française, j’ai honte d’être représentée par un tel bonhomme. Si ce n’était le premier accrochage, on pourrait l’excuser mais il y en a eu d’autres. À choisir, je préfère même être représenté par Stephen Harper. Car j’ai le choix avec ma double citoyenneté.
Je plains sincèrement les gens qui travaillent avec lui. C’est exactement le genre de patron que je déteste. Mais j’adorerais l’interviewer à titre de journaliste…quoique je ne crois pas que l’entrevue durerait longtemps…
Et allez donc voir ce qu’en dit Rue 89…Incroyable comment les journalistes français fonctionnent…C’est proche de la censure…trés proche.

Gap pris au piège du travail des enfants…

Je croyais que les grandes entreprises avaient eu leur leçon avec les affaires de Nike et IKEA dans les années 90 au sujet du travail des enfants. Il semble que non puisque la compagnie Gap ( dont le site est actuellement fermé, bizarre) vient de faire retirer de ses tablettes des chemises destinées (ironiquement) à des enfants pour Noel. Elles étaient confectionnées par des enfants selon les résultats de l’enquête de l’hebdomadaire britannique, The Observer.
Trés mauvaise publicité pour cette compagnie. Alors que les consommateurs sont de plus en plus sensibilisés au travail des enfants dans ces pays, disons que Gap aurait dû surveiller de plus prés ses fournisseurs.
Lorsque j’étais passé à l’émission de Christiane Charette, j’avais rencontré le propriétaire de Quartz nature qui a rapatrié la fabrication de ses manteaux de la Chine car il n’était pas satisfait de la qualité. Lors de l’émission, je lui avais demandé si le prix de ses manteaux avait augmenté ? Non m’avait-il répondu. Donc sa marge de profit a diminué ? Un peu mais il nous a rappelé que faire affaire en Chine a aussi un coût. Le transport et le manque de contrôle. Il avait raison. Imaginez maintenant le coût de ce scandale pour Gap ? La gestion de crise, le retrait des chemises, la mauvaise publicité ?
Dans le même ordre d’idées, quel a été le coût du retrait de millions de jouets pour Mattel ?
Comme quoi l’Asie n’est pas seulement le paradis pour les entreprises qui veulent réduire leurs dépenses et être plus compétitives. Car cette avenue peut-être pavée d’embuches et d’obstacles.
Faites-vous attention à la provenance des produits et objets que vous achetez ? Préférez-vous acheter moins cher même si l’objet peut être fait par des enfants ? Ou alors vous vous dites qu’au moins l’enfant travaille et ne se prostitue pas ? Mais cet enfant devrait être à l’école non ? Sauf que sa famille a besoin d’argent…La pauvreté est, comme toujours, la cause de bien des maux.

Nos efforts annulés par la pollution asiatique ?

Je parle du rapport du PNUE et des problèmes de la pollution asiatique sur Branchez-vous, ce matin !

Un Halloween plus écolo !

Une fête dont je ne parle pas dans mon livre. C’est ma collègue Marie-Claude Lortie qui m’y a fait penser en m’appelant l’autre jour. « Y-a-t-il des bonbons ou trucs équitables « ? me demande-t-elle. J’étais sur Masson, pensive, à côté de mon vélo. « J’te rappelle quand j’arrive à la maison », lui dis-je. Et en roulant, je pense, je pense. Ben oui, pourquoi n’ai-je pas pensé aux manières de célébrer l’Halloween de façon plus responsable. Un autre geste à ajouter. Sauf que ce n’est pas forcément plus économique.
Marie-Claude en parle ici ce matin.
C’est bien de donner des bonbons aux enfants de temps en temps mais je trouve que l’Halloween est un déluge de bonbons et chocolats mauvais goût. Mille fois trop emballés avec mille et une gogosses que l’on jette ensuite. Pourquoi donc ne pas faire comme Marie-Claude. Acheter moins pour le même montant mais acheter de la qualité.
Et vous ? Avez-vous d’autres suggestions pour une fête de l’Halloween plus écolo ?
Parlant d’Halloween, je parle de diverses suggestions de sorties, dont la Grande Mascarade, dans un texte publié la semaine dernière dans la Presse. Dommage qu’il pleuve. J’espère que le défilé sera épargné, ce soir.

Aprés moi le déluge…

Ai-je besoin d’en dire plus lorsqu’on lit le dernier rapport sur l’état de la Planète de l’ONU ? L’espèce humaine est menacée comme le décrit trés bien Louis-Gilles Francoeur dans le Devoir, le seul quotidien montréalais à en faire mention…?!?
Pourquoi on s’en contrefiche ? Pourquoi on ne semble absolument pas se soucier de l’avenir de nos enfants ? Je ne comprends pas comment des parents et des grands-parents peuvent polluer, surconsommer, oublier et s’en moquer alors que leurs enfants grandiront dans un univers incertain. Pourquoi avoir des enfants ?
On a le choix. On agit et on peut changer quelque chose. On ne fait rien car on pense qu’il est trop tard. Là c’est certain qu’il sera vraiment mais alors vraiment trop tard. Avez-vous le goût de prendre une chance ? Une seule chance pour que ça change ? Moi je la prends.
C’est pour ceci que j’ai dédié mon livre à mon neveu Tristan, qui aura 7 ans dans moins de deux mois. Pour que sa Planète illumine longtemps la Galaxie. Tout simplement.