5 à 7 mensuel de AJIQ, ce soir

Algues bleues : encore trop peu ?

Le gouvernement vient de passer en mode action dans le dossier des algues bleues. Je ne sais pas comment on appelle cette pollution en Europe mais elle doit bien exister. J’imagine que les lacs sont aussi pollués par l’action humaine ?
Il me semble que le gouvernement est timide, qu’il pourrait prendre des mesures plus agressives non ? Mais bon au moins il y a de l’action…
Sauf que je suis d’accord avec Nature Québec qui déplore qu’on laisse aux MRC le contrôle des bandes riveraines. C’est au ministère de l’Environnement d’exercer un contrôle. Et un contrôle serré, sans faille, coercitif. Ce n’est plus le moment d’être indulgent ! On l’a été trop longtemps.
Souvent, je suis découragée par le manque de courage des gouvernements. Ils ont les pouvoirs et les moyens mais tentent de faire plaisir à tout le monde. Tout ça pour être réélu.
Dans ce dossier des algues bleues, les discours des groupes environnementaux, ceux qui ont été exclus du mini-sommet (Nature Québec) et ceux qui y ont participé ( le regroupement des conseils régionaux) m’a tellement déçue. Ils se sont tirés dessus à boulets rouges. Dommage pour des groupes qui travaillent pour la même cause. À moins que ce ne soit pas le cas ?