La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf

Voici à quoi me fait penser le premier ministre Harper lorsque je lis ceci. Et je suis gentille en citant seulement une fable de La Fontaine… Non mais vraiment, Harper qui veut montrer la voie au reste du monde en matière d’environnement. Disons que notre planète court donc à sa perte. Il me reste encore parfois des expressions bien françaises que je sors lorsque nécessaire : Harper c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Vous vous souvenez de ce qui est arrivé à la grenouille à la fin de la fable ? Me semble que la même chose va se produire…Il faudrait la transmettre à M.Harper, outre des livres d’auteurs québécois…
C’est un peu comme si Ronald Mc Donald voulait devenir nutritionniste ou Paris Hilton se mettait à prêcher la dévotion envers Dieu ou les dirigeants de Wall Mart qui convertissait le géant en coopérative. Soyons sérieux !
Vous riez n’est ce pas ? Car ce que je viens d’écrire est ridicule, impossible…Tout comme Harper ne pourra jamais montrer la voie en matière d’environnement car il ne fait rien pour améliorer la situation et n’a jamais rien fait.
D’ailleurs même le journaliste français Hervé Kempf est au courant de l’inaction de notre gouvernement actuel et en parle. À ce sujet, je vous reparle demain de cette passionnante conférence sur la souveraineté alimentaire à laquelle je viens d’assister…

À qui appartient le vent ?

Pylônes dans les montagnes de Charlevoix, plus beau que des éoliennes ?

Excellent dossier sur le vent et les éoliennes de Patrick Lagacé. Vu les chicanes, les problèmes que cela entraîne ( voir les articles de Patrick), je crois qu’Hydro-Québec devrait être responsable de l’implantation des éoliennes. En laissant la voie libre au secteur privé, on laisse l’anarchie s’emparer d’une industrie lucrative et verte. Pourquoi Hydro ? Car le vent, comme l’eau et l’hydro-électricité, appartient à tous les Québécois…
Oui il faut dédommager les propriétaires des terres où sont installées les éoliennes, oui il ne faut pas les installer trop proche des résidences, oui il faut en gérer le développement. Ce qui ne se fait pas actuellement. Certains rejettent la faute de ce développement anarchique sur les écolos. Ils se trompent de cible. Le vrai coupable de ce bordel c’est le gouvernement qui dort au gaz…