La rentrée scolaire : pas une partie de plaisir pour tout le monde…

Sujet qui sort de l’environnement pour moi dans la Presse ce matin. Quand la rentrée scolaire devient un calvaire. J’aurais pu écrire un roman la dessus. Sauf qu’il ne faut pas paniquer. L’orthopédagogue de Sainte-Justine, Marie-Claude Béliveau, me disait que c’était rare ces enfants qui développent un dégoût de l’école.
En parlant avec plusieurs spécialistes, je me suis rendue compte que parfois ce sont les parents qui engendre ce problème. Ces parents qui ont des ambitions démesurées pour leurs enfants. Ces parents qui veulent des génies, des universitaires, etc. Sauf que chaque enfant est différent. Votre enfant ne sera peut être pas l’ingénieur que vous voulez qu’il devienne. Il sera peut être menuisier. Au lieu de faire des ponts ( qui tombent parfois), il fera des toitures ( peut-être vertes) ou des meubles ( peut-être à partir de bois récupéré). Puis ?
Aussi, un point intéressant que je n’élabore pas dans mon texte, c’est qu’il ne faut pas que le parent remplace le prof et accompagne l’enfant durant ses devoirs. On peut l’encadrer, vérifier mais en restant à côté de lui, on lui enlève toute indépendance. Si on veut que ses devoirs soient parfaits, le prof ne pourra jamais déceler le véritable niveau de l’enfant. Plusieurs parents ont l’impression d’être jugés si leur enfant ne rend pas des devoirs sans erreur.
Par ailleurs, il semble que les enfants qui font leurs devoirs seuls soient plus débrouillards.
Voila, c’est quelques unes des réflexions glanées au fur et à mesure de ma recherche. Bien entendu, chaque enfant et chaque parent est différent. Parfois les théories lancées par les spécialistes sont difficiles à appliquer. Sauf que leurs conseils s’appuient sur de nombreuses observations et études. Pourquoi ne pas les essayer ?

6 Réponses

  1. Excellent reportage, j’ai adoré le lire et j’ai trouvé que c’était en plein dans le mille.

  2. Moi je dis justement comme toi que chaque personnes, enfants est unique!!! voilà le pourquoi pour moi des problèmes dans les écoles…c’est trop un moule ou tousss se doivent pour évoluer heureux d’embarquer sinon c’est pas le bonheur du tout. Je crois sincèrement que ça n’a pas évolué encore assez pour que chacun ait sa place à lui, trop de lois sont gérées maladroitement.Et ce que j’entend du discours en négatif, reviens souvent sur le dos des parents…je ne suis pas si sur.Guylaine

  3. Ton blogue est très intéressant, je viens à l’occasion, mais c’est la première fois que je participe. Tu vas me trouver hors sujet, car je veux juste te faire part d’un lien utile. Comme tu discutes de la rentrée, ca me fait penser à la rentrée de nos cegepiens et universitaires, plus particulièrement à l’achat de livres. Ils sont dispendieux et souvent les élèves de trimestres antérieurs les mettent à la poubelle. Un ami d’un ami a créé un site en réponse à ce problème en janvier 2006. Pour n’importe quels types de livres, on peut échanger, acheter ou vendre des vieux livres.Voici le lien : http://www.livresecolo.com/app/Welcome.doSelon moi, tu devais déjà être au courant, mais bon … Merci 🙂

  4. Tiens tant qu’à parler, trucs d’écoles…Mon garçon a eu son bal de finissant cette année. Je suis donc parti à la recherche d’un habit pour son bal.En boutique $189.00 plus taxes bien sûr! Au comptoir 15$ mais rien dans sa grandeur!… dans une fripperie… aucun! dommage il devrait prévoir et se mettre à en ramasser des habits et des robes de bal, on le sait c’est tellement cher! Ben disons que je sentais la pression chez nous venant de mon fils….je ne me doutais pas du tout de voir, autant de belles poupées Barbie et de beaux Ken.Enfin pour faire une histoire courte, j’ai dû payer 220.00 taxes comprises.Y aurait donc place à voir apparaître juste avant le bal des finissants des fripperies qui sortiraient leurs robes et habits de bal!Guylaine

  5. @Isabelle : Merci beaucoup, c’est un beau compliment de la part d’une prof :-)@Thierry : Waou super intéressant merci je ne connaissais pas ce site…C’est le genre de suggestion que j’aime et qui se retrouveront peut être dans mon livre, si j’arrive à l’ajouter au montage…Merci :-)@Guylaine : excellente suggestion mais penses-tu vraiment que les filles voudraient remettre des robes déjà portées ? Il faudrait les modifier pour les rendre uniques mais ça serait déjà bien. Quand aux gars, je ne crois pas qu’un habit déjà porté les dérange…Peut-être aussi la location ?

  6. Je ne sais pas si les filles voudraient porter à nouveau les robes?…mais je crois que ça peut s’enseigner!! Je pense entrer à l’école avec mes chapeaux justement. Crois-moi que je vais leurs en parler du recyclage, de la récupération. S’il le faut, je vais les prendrent par la main et aller en visiter de ces comptoirs, sous-sol d’églises ou autres…Qu’ils voient toutes les richesses qu’on y retrouvent et du comment ça peut-être tellement stimulant pour créer ou seulement oser essayer. J’aimerais aussi les aider par la suite à monter eux-mêmes leurs parades de leurs produits. Non mais je pense qu’il manque de valorisation en ce sens. C’est peut-être pour ça que « les marques » ont tellement d’importance à leurs yeux!?Guylaine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :