Top Challenge : de la vitesse écolo ?

Pour une fois que je nourris mon amour pour la vitesse et que ça n’a que peu d’effet sur la planète, je vais en profiter. Je parle du skateboard de vitesse ou longboard. Aucun besoin d’essence, le skate est comme le ski, le surf, un sport écolo. Sauf peut-être les camions qui remontent les concurrents sur la ligne de départ.

Cette fin de semaine, cette discipline sportive ( pas encore au JO) envahissait Montréal lors du Top Challenge. Une compétition réunissant les meilleurs mondiaux et québécois, pas seulement en speedboard mais slalom et luge aussi.

Par ailleurs, l’événement s’est associé avec Une Île sans fil. Mon collègue Alain McKenna en parle ici.

J’ai une préférence pour le speedboard de descente. Mon éternel amour de la vitesse. Il y a quelques mois, je ne connaissais pas l’existence de cette discipline. Depuis, j’ai rencontré deux personnes qui la pratiquent. J’ai écrit un article sur les sports extrêmes pour le numéro d’octobre de Mieux-Être. Dans ce cadre, j’ai fait une entrevue avec Julie Lapointe, qui pratique le skate de vitesse. Malheureusement je n’ai pas vu Julie courir aujourd’hui. Mais j’ai pu admirer les prouesses des gars et de Jean-François Boily, rencontré lors de ma virée au parc du Mont-Tremblant, qui pratique cette discipline également.

D’ailleurs, plusieurs québécois s’illustrent dont celui qui semble le plus célèbre, Nikolas Desmarais.

Lors de l’entrevue, Julie me disait qu’elle participait à des compétitions partout dans le monde, Suède. À quand les JO ? Sauf qu’il faudrait avoir des routes sécuritaires pour s’entraîner…

Si la vitesse qu’atteignent ces athlètes sur une simple planche m’impressionne et me fascine, l’organisation du Top Challenge est un peu trop amateur. Aussi, l’attente est longue entre les différentes descentes. Pour les non passionnés comme ma copine qui m’accompagnait et une autre amie qui a été y faire un tour, le verdict est tombé : ennuyant !

Le reste en images !



Regardez la vue sur la Rivière-des-Prairies au fond


Évidemment, ma conscience écolo remarque toujours ces petits accrocs…
En voici un qui fait l’oiseau…

Au même endroit, remarquez les positions différentes de ces deux coureurs. D’ailleurs, ils sont tous différents…

Je crois que celui en combinaison orange est Nikolas Desmarais mais je ne suis pas une spécialiste donc pas certaine
Voici les remontes skaters ! Ça ce n’est pas écolo…
Évidemment comme en F1, on a les poupounes…
Jean-François Boily, en gris et brassard vert

Publicités

2 Réponses

  1. Beau reportage, bravo pour les courreurs et une mention spéciale pour les poupounes…!

  2. Tu l’as peut-être déjà visionné Cécile, mais as-tu vu le vidéo posté par Patrick Lagacé sur ce Français qui dévale les routes de montagne sur le ventre, muni d’une carapace hérissée de roulettes?http://www.youtube.com/watch?v=LWLbu1wIIEoFascinant, et suicidaire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :