Le vert, argument de pub

Depuis plusieurs semaines, je remarque des publicités, dans ma lecture des journaux du matin et à la tv, qui utilisent l’environnement comme argument de vente. Cela attire toujours ma méfiance et mon scepticisme. Car généralement, les compagnies les plus vertes le deviennent vraiment avant de le crier sur tous les toits.
Dernièrement j’ai remarqué les publicités dont les photos apparaissent plus haut. Qu’en pensez-vous ? Suzuki veut me faire croire que son VUS est plus écolo en ajoutant des petites feuilles et du vert ? L’association des concessionnaires de véhicules récréatifs du Québec voudraient nous faire croire que leurs véhicules fonctionnent à l’eau ou à l’huile de patate frite ? ( quoique c’est possible). Faut pas exagérer. Il y a vert et opportuniste. Je veux bien croire que la Suzuki Swift consomme moins d’essence mais Suzuki passerait vraiment au vert en sortant un véhicule électrique et en arrêtant la production de VUS. Quand aux véhicules récréatifs, qu’on en fabrique des moins gros au lieu de faire le contraire. Et qu’on les équipe tous de panneaux solaires, de récupérateurs d’eau, etc. Aprés on parlera !
Cette tendance m’agace car elle mélangent les consommateurs. Ils sont perdus et ne savent plus que faire et qui croire. Avec la popularité du « vert », la tendance ne fera malheureusement que s’accentuer.
Un site internet intéressant pour vérifier si le produit est vraiment écolo : Ethiquette.ca.
Parlant de ça, Wal-mart invite les médias à un déjeuner de presse mercredi matin prochain pour la foire verte. Je vous en reparle !