Contenants non rapportables !

J’avais déjà fait un billet sur les contenants en styromousse des fruiteries qu’on ne pouvait rapporter à cause d’un réglement municipal. Depuis j’ai vérifié avec la ville et il existe bel et bien un réglement. Il est maintenant plus sévèrement appliqué car le fait de rapporter ses contenants s’est multiplié. Les fruiteries devraient changer leur manière de faire et imiter Chez Nino au marché Jean-Talon qui n’utilise ni styromousse ni plastique ( ou si peu). Alors si on ne peut les ramener, on les laisse à la caisse en y déballant nos fruits et légumes. Cela ralentit les opérations de la caisse ? Bien les fruiteries vont finir pas comprendre et éliminer cette manière de faire. En attendant, moi j’ai mon premier panier bio de l’agriculture soutenue par la communauté qui arrive mercredi. C’est une première expérience car auparavant le fermier qui livrait le plus proche de chez moi n’offrait pas de paniers pour les personnes seules. Je vous en reparlerai. Alors d’ici le mois d’octobre, les fruiteries ne me verront plus…
Voici le réglement en question que la ville m’a envoyé :

Règlement sur les aliments

Loi sur les produits alimentaires
(L.R.Q., c. P-29, a. 40)

SECTION 3.2
RÉCIPIENTS ET EMBALLAGES

3.2.1. Règle fondamentale: Tout récipient, emballage, appareil, dispositif, ustensile ou objet utilisé pour recueillir, mesurer, conserver, transporter, livrer ou servir le produit, doit être propre, le cas échéant aseptique, bien conditionné, apte à résister à l’action éventuelle du produit et à protéger efficacement celui-ci contre tout danger de pollution, de contamination ou d’altération.

Il ne doit pas être susceptible de transmettre au produit un goût, une odeur ou impureté quelconque, ni avoir été exposé à quelque cause d’insalubrité, ni avoir renfermé quelque substance dont le voisinage ou le contact serait de nature à compromettre la qualité ou la salubrité du produit.

R.R.Q., 1981, c. P-29, r. 1, a. 3.2.1; D. 725-94, a. 1.

3.2.4. Matériaux de bouchage, pellicules et matières enveloppantes: Les matériaux de bouchage des bouteilles doivent être neufs, sauf s’ils sont de verre ou aussi résistants et faciles à nettoyer que le verre, et être bactériologiquement propres.

Il en est de même des papiers, pellicules, tissus, enduits, matières plastiques, boyaux, vessies et autre matières analogues servant à envelopper, couvrir ou protéger le produit, des sacs ou emballages de papier, de tissu, de matière plastique ou transparente.
R.R.Q., 1981, c. P-29, r. 1, a. 3.2.4.