Parlons du virage vert de Wal-Mart…

Mon collègue François Cardinal signe un article intéressant sur le virage vert de Wal-Mart.
À ce sujet, j’ai assisté, il y a deux semaines, à une conférence sur la responsabilité sociale de Wal-Mart. Mais cela ressemblait plus au procès de Wal-Mart…En effet, le porte-parole pour le Québec, Yanick Deschênes, avait courageusement accepté de participer, accompagné de trois personnes qui en avait long comme le bras de doléances contre le géant. Avec raison. Mais on aurait pu égaliser les chances et inviter un économiste ou quelqu’un qui n’allait pas tomber à bras raccourcis sur l’entreprise. Deux intervenants sur quatre suffisaient. À trois intervenants sur quatre qui hachaient menu Wal-Mart, c’était un véritable procès. Surtout quand l’assistance est aussi largement anti Wal-Mart.
Voyons voir. Chaque fois que l’on me parle de Greenwashing ou blanchiment de réputation, l’exemple de Wal Mart surgit. Sauf que le porte-parole m’avait presque convaincu lors d’un dossier sur le recyclage dans les centres commerciaux. Disons que le géant fait un effort en recyclant le carton, le papier…Même dans ces magasins, j’ai vérifié, il y a des petites boites bleues. Sauf que le recyclage n’est pas la solution. C’est un pansement qui ne sert à rien si on ne modifie pas sa manière de consommer.
Et pour cause. Aussi bon soit-il, le porte-parole de Wal-Mart n’arrive pas à convaincre du « verdissement » de son employeur. Voyons donc. La mission première de Wal Mart est de vendre, beaucoup et n’importe quoi, souvent de piètre qualité, au plus bas prix possible. Totalement incompatible avec la protection de l’environnement qui préconise une réduction de la consommation, de meilleure qualité car plus durable et des produits vendus à un prix juste pour tout le monde.
Par ailleurs, comme je l’ai déjà écrit dans un article en novembre dernier( je n’ai le lien que pour l’article principal du dossier sur l’achat local), le programme Achat-Québec de Wal-Mart est bizarre. Un produit est étiqueté Achat-Québec, tant que le chéque est fait à un fournisseur du Québec, peu importe d’où vient le produit. C’est ainsi que des cornichons du Liban se retrouve avec cette appelation…
Et vous que pensez-vous du virage vert de Wal-Mart ? Y allez-vous ? Y croyez-vous ?

Jean Lemire en vedette !

Notre beau marin écolo continue de faire parler de lui et c’est tant mieux. L’autre vedette de la mission Antarctique, le Sedna IV, est arrivé à Montréal samedi matin. J’étais heureuse et impressionnée de voir qu’autant de monde se pressait pour le voir et le visiter.
Tant mieux, cela veut dire que la misson de Jean est un succès. Que les jeunes ont compris. Reste à convaincre leurs parents et surtout leurs grands-parents…
Je n’ai pas encore vu le Sedna mais je compte bien aller le visiter puisqu’il reste à quai durant une année dans le Vieux-Port.
Mais ce n’est pas tout. Le 22 mai prochain, Jean Lemire donne une conférence sur les changements climatiques et la biodiversité. À ne pas manquer.
Et bien entendu, vous pouvez lire mon nouveau collègue de la Presse, tous les dimanches !
Et puis, il ne sera plus en kiosque d’ici vendredi mais vous pouvez lire l’entrevue que j’ai réalisée avec lui pour la revue Mieux-Être.
Au fait, est-ce que vous avez suivi la Mission Antarctique ? Le lisez-vous dans la Presse ? N’est ce pas un excellent ambassadeur ?