Local vandalisé de Sarko

Le local montréalais de Nicolas Sarkozy a été vandalisé. Il y avait plusieurs inscriptions qui dénonçaient les positions de Sarko sur l’immigration, la société, etc.
La responsable de la campagne montréalaise a dit à la caméra de Radio-Canada qu’elle craignait elle-même pour sa propre sécurité. Hum j’espère vraiment que ce n’est pas sérieux et qu’elle exagère. Le débat politique doit rester dans les mots et ne jamais se transférer en violence.
Je ne sais pas s’il y a un lien, mais hier lors de son méga rassemblement à Bercy ( où personne n’a vu sa femme….) Sarko a fustigé mai 68. Il a fustigé la libération des moeurs, le droit de tout faire. Assez démagogique comme comparaison.
Mai 68 représentait un changement dans la société, une époque comme l’a été la Révolution Tranquille ici. Critiquer à ce point Mai 68, qui a eu des effets positifs sur la société, dépeint bien l’aspect très sectaire, intolérant, froid, et rigide de Nicolas Sarkozy. Le point positif de cet homme au caractère bouillant est qu’il ne pratique pas la langue de bois. Avec lui, what you see is what you get…
Vous avez compris que je ne suis pas une grande admiratrice du personnage, mais que je ne crois pas que c’est en vandalisant son local qu’on fait avancer le débat…

2 Réponses

  1. Évidemment, Sarkozy, par sa personnalité même, provoquera ce genre de réactions violentes. De manière générale, je trouve particulièrement décourageant de voir la France sur le point de remettre le pouvoir à un candidat qui incarne une droite dure, au style semblable à celui de Harper, de Bush. Un candidat par ailleurs qui ne semble pas s’intéresser une seconde à cette francophonie qui nous est si chère ici, au Québec. François Mitterrand aurait déjà dit que « la France était structurellement à droite et que la gauche était incapable d’y remporter une présidentielle sans la valeur ajoutée de son candidat » (dixit Le Devoir). Cela semble sur le point de se confirmer une fois de plus.Vous dites qu’avec Sarkozy au moins what you see is what you get. Cela n’est pas si vrai. Tout au long du premier tour, il a semé la confusion en jouant sur plusieurs tableaux, se montrant même lepéniste à la fin. Mais surtout, un homme politique de son importance qui se permet de qualifier de « racaille » une partie de la jeunesse française, montre qu’il n’est pas l’homme du changement qu’il prétend être, mais celui d’un « ordre » qui en est l’exact contraire, ordre qui ne saura être maintenu sans une certaine violence.Pendant qu’un vent de gauche balaie l’Amérique du Sud, il est inquiétant de voir une droite rigide s’installer en Amérique du Nord et en France, à un moment charnière de l’histoire de l’humanité, alors que de profonds changements s’imposent plus que jamais.

  2. La violence n’est pas excusable. En plus, ils vont faire passer Sarko pour un martyre.Je suis pas mal d’accord avec votre analyse sur le passage à droite. Inquiétant. Pourquoi ?Mais je ne suis pas d’accord avec vous sur le fait que Sarkozy sème la confusion. Chaque fois que je l’ai entendu parlé ( et j’ai passé 10 jours en France début avril), il était très clair sur ses positions à la Pen. Il ne se cache pas. Mais oui il est trés inquiétant de voir qu’un homme peut être président en traitant certains jeunes de racailles. Un président se doit d’être au-dessus de tout ça, se doit de rassembler. Et le problème est que Sarko divise au lieu de rassembler. Il insulte…pas fort. Ségolène Royal, la gaffeuse, est loin d’être parfaite ( son discours du premier tour était pourri) mais au moins, elle rassemble, elle comprend, elle tente d’unir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :