Chronique de filles


J’ai sauté le pas hier…Après plus de huit années en rousse, c’est fini…Ok ce n’est pas un changement radical car le rouge est tenace mais d’ici quelques mois, ce ne sera qu’un souvenir sur une photo…Je l’aimais mon roux, je l’adorais même mais bon parfois il faut savoir passer à autre chose 😉 À presque 40 ans…Dire que le gouvernement conservateur a choisi ma journée de fête (anniversaire) pour nous lancer son budget. grrrr

Papa prend congé


Papa Sébastien et Béatrice. Il prendra ses semaines de congé à la naissance du petit frère de Béatrice en mars prochain.

Plus de la moitié des papas prennent le nouveau congé paternité auquel ils ont droit depuis le 1er janvier 2006. J’ai pondu ( ou accouché d’un ;)) un dossier sur le sujet dans la Presse de ce matin. Même si les pères prennent de plus en plus leur place et que ce congé qui leur est exclusivement réservé est populaire, cela ne régle pas la fameuse conciliation travail-famille. Les pères à qui j’ai parlé étaient très contents d’avoir cette possibilité mais peu aurait pris plus de congé. Pas le temps, trop de travail, de responsabilités. Certains ne se voyaient pas rester plus de temps à la maison. Pourtant leurs femmes n’hésitent pas..

Le bureau de demain


Sur la photo, c’est le centre de recyclage dans la section cuisine des bureaux de la Caisse de dépôt qui représente merveilleusement bien le bureau écolo de demain.

Un petit texte publié cette semaine dans La Presse affaires sur le bureau de demain qui sera aussi écolo semble-t-il. En attendant mes autres textes sur les immeubles écolos un prochain mardi toujours dans le même cahier…

Mon coeur pleure !

Aucune inquiétude, j’exagère car je n’ai pas réussi à être parmi les 20 000 détenteurs de billets pour le concert de The Police le 25 juillet prochain. Je me réessaye pour le 26 juillet ou je vais les voir à Boston 🙂
Quelqu’un à un truc car Internet c’est pas winner…ni le tél ???

Un concert pour la Planète


Al Gore est le parrain d’un concert planétaire pour l’environnement qui aura lieu le 7 juillet prochain, durant 24h. Excellent. Profitons-en pour subtilement sensibiliser les gens, sans en mettre trop, sans tartiner épais. Restons dans le bon dosage. Et tant qu’à y être, organisons un événement éco-sensible. À voir.

Je me souviens du concert du Jour de la Terre, l’an dernier, organisé par Équiterre. Petite salle, billets vendus rapidement, discours interminables et ennuyants de personnes qui prêchaient la bonne nouvelle à des convertis. Platte.

C’était pire lors de la fermeture de la conférence des Nations-Unies pour l’environnement à l’automne 2005. Des verres en plastique que l’on jettait à la poubelle. De super artistes entrecoupés de discours trop long et archi-plattes. À mourir d’ennui surtout quand l’ancienne ministre de l’environnement de la France, Dominique Voynet, s’est présentée sur scène. Tout le monde parlait. Son discours était typique d’un politicien. Vide et long.
Le pire : on fait passer ce grand artiste qu’est Daniel Lanoie après elle, à la toute fin, vers minuit alors que tout le monde voulait s’en aller…La rumeur voulait que Bono vienne faire un tour. C’est resté une rumeur…

Immeubles vacants à Montréal


Le 3515, rue Masson, pas très loin de chez moi, une laideur pour le quartier, vacant depuis plusieurs années. Le propriétaire est le même que le Bingo d’à côté.

Voici une petite enquête sur les immeubles vacants commerciaux. Ici mon texte dans lequel vous apprendrez que le problème ne semble plus en être un !

Une partie n’a pas eu la place d’être publié, la voici ici. Il s’agissait du nombre et de la liste d’immeubles vacants dans certains arrondissements. Car dans cette merveilleuse ville divisée en arrondissements, il n’y a pas de chiffres disponibles aux services centraux. Il faut appeler dans chaque arrondissement. Une partie de plaisir pour tout journaliste…19 arrondissements, 19 appels, 19 questionnements de communicateurs sur le pourquoi du comment. 19 rappels…
Ça, c’est lorsque tout va bien. Dans Ahuntsic-Cartierville, expérience désagréable. Pas de chiffre me dit-on, appelez à la CDEC. La CDEC me renvoie à l’arrondissement. J’adore jouer au ping-pong, cela me met de très bonne humeur. Toujours aucun chiffre à l’arrondissement. Finalement, exaspérée, j’appelle au bureau de la mairesse. Boite vocale. Laisse un message. Surprise, ils ont trouvé les chiffres… Ça aurait été trop simple de me les donner la première fois.
Savez-vous tout ce que ce tataouinage engendre ? La non-information du citoyen. Pensez-vous que les journalistes ont le temps d’appeler chaque fois dans les 19 arrondissements ? Soit on en choisit quelqu’uns comme moi, soit on laisse tomber le sujet comme une consoeur me l’a raconté cette semaine. Souvent de l’information qui serait utile au citoyen !

Assez de bavardage, si vous voulez vous lancer dans l’immobilier, voici donc quelques édifices vacants depuis longtemps. Si vous en connaissez d’autres, dites le moi 🙂

Ville-Marie : 27 édifices, de ce nombre seulement deux édifices ne sont visés par aucun projet
Édifice 1 : 807-809, rue Saint-Paul Ouest ( protégé par un périmètre de sécurité). Possède une certaine valeur patrimoniale, le propriétaire n’a aucun projet.
Édifice 2 : 1018-1022, rue Saint-Urbain. En bon état, combine commercial et résidentiel. Le propriétaire n’a aucun projet

Mercier-Hochelaga-Maisonneuve
7 édifices vacants depuis plus de 2 ans
N’inclus pas la Tour Olympique dont les locaux à bureau ont toujours été vacants

Rosemont-Petite-Patrie
2 édifices vacants depuis plus de 2 ans
Édifice 1- 6564, bd Saint-Laurent
Édifice 2 – 3515, rue Masson

Le Plateau Mont-Royal
2 édifices vacants depuis plus de 2 ans
Édifice 1 – 275 rue Mont-Royal est
Édifice 2 – 5755, rue de Gaspé

Verdun
2 édifices vacants depuis plus de 2 ans
Édifice 1 : 785, rue Riel
Édifice 2 : 3028, Bd Lasalle

Ahuntsic-Cartierville
7 édifices vacants ( incluant le résidentiel)

La tempête de la Ste-Galère !


Encore une fête des amoureux ! Ce ne sera pas de l’amour qui sera saupoudré demain, mais de la neige et très généreusement. Combien de réservations de resto seront annulées ? De cadeaux qui n’auront pas eu le temps d’être achetés, because pris dans la tempête.
Je me moque avec plaisir car je trouve cette fête trop obligée, fausse, fabriquée, comme toutes les autres fêtes commerciales. À Noel, faut acheter des cadeaux, à la St-Valentin, faut se dire je t’aime, à Pâques, faut acheter du chocolat (ça c’est le fun), à la fête des mères, faut célébrer les mamans et on remet ça un mois plus tard pour les papas. Il faut. Je dois…Quelle spontanéité !
Combien de couples vont dîner demain sans se regarder, sans parler vraiment, sans se toucher ? Un ptit soir comme ça pour reprendre la même routine le lendemain. Et combien de célibataires vont déprimer en se faisant remettre en pleine face leur solitude. Qui sera le plus seul demain ?
Finalement c’était le meilleur soir pour diffuser la première de La Galère, le télé-roman diffusé à Radio-Canada et écrit par Renée-Claude Brazeau. Je l’attendais, j’ai aimé et j’ai hâte de les voir vivre ensemble. En cette veille de St-Valentin, les couples n’étaient pas à l’honneur. Ou plutôt la vie de couple en commun. Ces femmes veulent vivre sans homme alors que l’une d’entre elle ne rêve que de vivre avec un homme. Comme quoi on pense toujours que l’herbe est plus verte chez le voisin.
Mais vivre à plusieurs ? Pourquoi pas.
En fait, j’y pense depuis quelques temps. Au lieu de vivre seule dans un appart moyen, hyper mal isolé, avec un voisin bruyant et irrespectueux, pourquoi ne pas se payer une super belle maison ou un bel appart bien situé ( because pas de voiture) à plusieurs. Les logements coûtent de plus en plus cher…alors revenons donc à la vie en commun dans du grand avec femme ou homme de ménage…Qui embarquent ? Enfants et chats acceptés. Même les hommes ! Au diable la St-Valentin ! Bonne tempête de neige !

Ajout matin du 14 fév : La chronique de Marie-Claude représente exactement ce que je pense. Tout comme son dernier paragraphe sur les célibataires. Bonne tempête ! Moi je continue de soigner mon rhube au chaud en regardant la neige tomber et en écrivant mes textes…
Autre ajout : J’écoute Pat Lagacé à Christiane Charette. Merci Pat. Tu fais plaisir à la célibataire que je suis quand tu parles de la dictature de l’amour. Le fait qu’être célibataire c’est comme être mis au banc de la société. Le sociologue Jean-Claude Kaufman décrit ceci, dans son livre, La femme seule et le Prince Charmant, comme le doigt accusateur de la société. Un doigt qui cible les célibataires, les stigmatise et leur rappelle quotidiennement leur célibat.