À la manière de Mère Indigne ! Maîtresse indigne

D’une belle idée de Geneviève est né ce texte. Elle nous a lancé le défi d’imiter un blogueur que nous apprécions. J’ai donc choisi la célèbre Mère Indigne dont le livre sort en mars prochain 🙂 Puisque je ne suis pas Mère j’ai choisi de raconter une histoire à la manière d’une maîtresse indigne. Pas maîtresse dans le sens sexuel ( quoique j’aurais pu) mais je me suis gardée une petite gène et je le fais en tant que maîtresse de deux chats aux caractères assez particulier…à vous de le découvrir. L’histoire est tout à fait véridique même si elle n’égale pas les merveilles que nous raconte Mère indigne!

Disparition d’un chat indigne

Chat noir indigne – miaou, ou est donc frère indigne, je ne le trouve pas ?
Maîtresse indigne – mais je ne lui ai pas ouvert la porte, il doit être ici ?
Chat noir indigne – aucun signe de lui
Maîtresse indigne – ah ben, un chat ne peut disparaître comme par magie

Maîtresse indigne en parle à sa propriétaire

proprio indigne – humm…la porte du débarras du sous-sol est resté ouverte, s’y serait-il glissé
Maîtresse indigne – humm peut-être mais je ne l’ai pas vu sortir. Je vais aller voir.

Maitresse indigne prend donc sa lampe frontale et va observer le mini espace entre la terre et le premier plancher de l’édifice ou elle réside

Maitresse indigne – minou minou viens voir maman

Rien

Maîtresse indigne se penche, les deux genoux dans la poussière et les cheveux dans les toiles d’araignées, pour vérifier avec la lampe frontale, si chat caramel indigne s’y trouve. Que nenon, elle ne voit que des toiles d’araignées…

Quelques jours plus tard

Proprio indigne – ton chat est en bas, la nourriture a disparu
Maîtresse indigne – je vais aller vérifier encore

Rebelote avec la frontale

Maîtresse indigne – minou minou minou…..ah te voila….

Chat caramel indigne est complètement au fond dans un coin des fondations de l’édifice. Il ne bouge pas et ne veut pas bouger.

Maîtresse indigne – je vais revenir cette nuit lorsque l’édifice sera calme

4h du matin. Maîtresse indigne se lève et embarque sa frontale et chat noir indigne

Maîtresse indigne, à genoux et endormie – minou minou
Chat noir indigne – laisse moi y aller je vais le convaincre de revenir
Maîtresse indigne – ah non pas question d’en avoir deux la dessous
Chat noir indigne – j’te jure que je vais revenir
Maîtresse indigne – ok ok vas-y mais attention

Chat noir indigne disparaît dans les toiles d’araignées

Chat noir indigne – come on reviens la t’es pas drôle
Chat caramel indigne – grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Chat noir indigne – he, c’est moi ton frère, tu m’reconnais la, come on
Chat caramel indigne – grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Chat noir indigne – ok comme tu veux, c’est ta vie moi je retourne au chaud

Le lendemain 4h du matin

On recommence le même stratagème. Même réussite.

Maîtresse indigne, complètement désespérée– les amis avez-vous une méthode pour endormir un chat avec de la bouffe ? avez-vous des somnifères ?
Ami indigne1 –t’es folle, ton chat va mourir. Je vais venir le récupérer
Maîtresse indigne – je t’avertis, faut ramper, c’est étroit, dégueu et noir
Ami indigne 1 – aucun problème, je viens équipé

Le lendemain, ami indigne 1 arrive en combinaison, avec une grosse lampe, une lampe frontale, des gants, un foulard et une tuque. Ou est le scaphandre ?

Ami indigne 1 – ok va brancher les lumières, je vais aller voir…
Maîtresse indigne – fais attention aux araignées…attention, oups ta tête…
Ami indigne 1, essoufflé car il rampe sous le plancher et sur la terre avec plein de poussière, de toiles d’araignées – Ça y est je le vois, minou, minou, viens vers moi, ahh merde, il est parti à l’autre extrémité
Maîtresse indigne – ok je vais enfiler ma combinaison, mes gants et mon foulard et j’arrive. Pas vraiment le choix. Mais c’est moins effrayant avec toi et les lumières…

Maîtresse indigne, qui se met à ramper avec sa frontale – Je suis prête. Bloque lui le chemin je vais ramper jusqu’à lui. Il ne devrait pas avoir peur de moi. Minou minou minou, c’est moi maman, n’ait pas peur, tu vas voir mon beau minou d’amour ça va bien aller, n’ait pas peur mon beau minou.
Ami indigne 1– tu le vois ?
Maîtresse indigne, en chuchotant – oui oui, j’approche, ne bouge surtout plus, il va avoir peur. Mon beau minou d’amour maman vient te chercher.

Maîtresse indigne approche doucement de chat caramel indigne et soulève lentement sa main pour le saisir au collet

Ami indigne 1 – Bravo, ne le lâche surtout pas, je m’occupe des lampes, ramène le.

Maîtresse indigne avec le cou du chat qu’elle traîne dans une main et l’autre main qui l’aide à ramper – mon tabarnak d’ostie de chat, tu vas aller dans ton coin et ne pas me faire suer pendant au moins 1 semaine.

Deux heures plus tard, Caramel venait coller sa maîtresse pour des caresses. L’accueil fut froid. Il est resté en pénitence durant quelques jours….non quelques heures ! Les chats de maîtresse indigne sont vraiment antisociaux !