Avoir honte d’être féministe ?

Parfois des événements arrivent de manière simultanée. Je complète un article sur les femmes ingénieures. Je demande à deux d’entre elles si elles sont féministes. Les deux me répondent non. L’une beaucoup plus tranchée que l’autre comme si c’était une tare ou une maladie. Pourtant si elles savaient ce que leurs prédécesseures ingénieures ont dû affronter pour gravir le même cheminement.
Et je tombe sur ce billet de Sophie Durocher que j’approuve à 110 %.
Comme elle, je suis féministe. Tant qu’il y aura une seule femme discriminée sur la planète, je serai féministe. Pourquoi être féministe serait une tare, une honte ? Féministe ne veut pas dire contre les hommes, mais pour les femmes. Que les jeunes femmes arrêtent de penser que tout est acquis. Nos acquis sont fragiles.
Je ne comprends pas les femmes qui me répondent comme je l’ai entendu tantôt au téléphone : oh non je ne suis pas du tout féministe. Dommage, très dommage après un si long chemin. Nos grands-mères et mères féministes doivent se sentir reniées par un tel revers de la main.

The Police de derrière !!!


Vilain jeu de mots. Mais j’ai finalement pu acheter des billets pour le show de The Police le 26 juillet prochain. Ouin pas les meilleurs. En arrière de la scène. Je me demande ce que je verrai mais bon je les entendrais.
Pourquoi vendre des billets d’arrière-scène si on ne voit rien ? Ne verrai-je que les fesses de Sting, Andy Summers et Stewart-mon amour de jeunesse-Copeland ? Est-ce que le Centre Bell a un si grand besoin d’argent. Peut-être que M.Gillett veut nous faire financer l’achat de l’équipe de foot de Liverpool.
Une amie trouvait que c’était scandaleux de vendre des billets si mal placés à 95 $. Elle n’a pas tout à fait tort, non ? Je vous en reparle le 27 juillet, si frustrée je suis.
De toute manière, je crois qu’il était impossible d’obtenir de bons billets à 95 $ en passant par les voies du simple citoyen comme je l’ai fait. L’une de mes amies, qui a de bons contacts, avait ses billets pour le 26 juillet, il y a plus d’une semaine. J’imagine qu’elle n’est pas la seule à avoir de bons contacts. Pour les autres, pauvres citoyens sans contact que nous sommes, il ne reste que l’arrière-scène. Car mon ami Michel qui s’est déplacé à un comptoir Admission dans l’est de la métropole a eu des pires billets que moi.

L’environnement : vedette de la campagne électorale ?

Tout le monde en parle. Chaque parti y va de sa promesse en matière de développement durable, protection de l’environnement. Que ce soit le parti Libéral, le parti Québécois,L’action démocratique, Québec solidaire ( dont le site a sauté hier lundi, pour cause de sa popularité extrême à la suite du passage d’Amir Khadir à TLMEP) et bien entendu le parti Vert. Quand au Blocpot, j’imagine qu’ils sont verts quelque part et le parti communiste ne cache pas son appui à QS.
L’environnement est populaire donc les politiciens en parlent. Mais est-ce vraiment un enjeu de la campagne ? N’en parle-t-on pas car c’est au goût du jour mais sommes-nous prêt à passer à l’action ?
Une petite chose me chicote. Pourquoi Québec Solidaire et le parti Vert n’ont pas conclu une entente ? Ils semblent avoir plusieurs points en commun. Ah oui j’oubliais…la question de la souveraineté creuse un fossé entre eux.
Au moins, de système politique à deux partis, on a enfin une diversité intéressante. Reste à voir si cette diversité se répercutera jusqu’à l’assemblée nationale. Aurons-nous droit au premier député ou première députée de Québec Solidaire ou du parti Vert ? Si vous décidez de voter pour un tiers parti, comment vous choisissez entre les deux ? Laure Waridel appuie QS et vous ?
Pour vous y retrouver la Presse a pensé à vous !

Cracher et autre incivilités – dernier appel

Vous avez une sainte horreur des gens qui crachent , qui urinent dans la rue, se mouchent avec leurs doigts, des cadeaux de pitou ou alors vous crachez, vous urinez ( dans la rue), vous vous mouchez avec vos doigts ?
Écrivez-moi !!
C’est mon dernier appel à tous et à toutes, avant le 28 fév.
Merci
PS : est-ce que quelqu’un sait pourquoi les chinois ont l’habitude de cracher ?

Ingénieur immigrant ?

Connaissez-vous un ingénieur immigrant qui a eu ou qui a présentement des problèmes pour faire reconnaître son diplôme d’ingénieur d’un pays étranger par l’Ordre des ingénieurs du Québec ? Ou alors que cette personne n’a pas pu le faire reconnaître et travaille maintenant dans un autre domaine. Qu’il ou elle m’écrive !
Avant le 27 février 🙂

Endroits où trouver le silence et la paix ?

Non, je ne veux pas entrer dans les ordres ou me couper des élections. Trop de travail d’ici la fin mars. Mais après, j’aurais sûrement besoin d’un endroit au Québec pour faire le vide, me reposer, relaxer. Pas d’un endroit où on me fait faire de la méditation ou des activités dirigées. Non. Ni un spa. Non un endroit pas trop cher où je peux être seule et tranquille. Certains monastères n’offrent pas des trucs du genre ? Des auberges ? autres endroits inconnus ?
J’attends vos suggestions 🙂

Les éco-sceptiques

Un sujet très intéressant hier dans la Presse de mon collègue pigiste, Nicolas Ritoux , sur les éco-sceptiques.
Qui sont-ils, qu’espèrent-ils ? Trés intéressant. Je dois dire que dans ma courte histoire de blogueuse à tendance écolo, je n’ai jamais eu à subir leurs foudres. Mais Nicolas souligne que le phénomène se voit surtout du côté anglophone. À suivre donc…
D’un côté, j’aime la discussion, les opinions contraires et les gens sceptiques. Ils nous forcent à avoir des arguments solides et à fournir des preuves, ce qui n’est pas mauvais en soi. Puis la protection de l’environnement n’est pas une religion et nous sommes en démocratie. Tout le monde a droit à son opinion. Tout le monde à le droit de la contredire aussi !

Chronique de filles


J’ai sauté le pas hier…Après plus de huit années en rousse, c’est fini…Ok ce n’est pas un changement radical car le rouge est tenace mais d’ici quelques mois, ce ne sera qu’un souvenir sur une photo…Je l’aimais mon roux, je l’adorais même mais bon parfois il faut savoir passer à autre chose 😉 À presque 40 ans…Dire que le gouvernement conservateur a choisi ma journée de fête (anniversaire) pour nous lancer son budget. grrrr

Papa prend congé


Papa Sébastien et Béatrice. Il prendra ses semaines de congé à la naissance du petit frère de Béatrice en mars prochain.

Plus de la moitié des papas prennent le nouveau congé paternité auquel ils ont droit depuis le 1er janvier 2006. J’ai pondu ( ou accouché d’un ;)) un dossier sur le sujet dans la Presse de ce matin. Même si les pères prennent de plus en plus leur place et que ce congé qui leur est exclusivement réservé est populaire, cela ne régle pas la fameuse conciliation travail-famille. Les pères à qui j’ai parlé étaient très contents d’avoir cette possibilité mais peu aurait pris plus de congé. Pas le temps, trop de travail, de responsabilités. Certains ne se voyaient pas rester plus de temps à la maison. Pourtant leurs femmes n’hésitent pas..

Le bureau de demain


Sur la photo, c’est le centre de recyclage dans la section cuisine des bureaux de la Caisse de dépôt qui représente merveilleusement bien le bureau écolo de demain.

Un petit texte publié cette semaine dans La Presse affaires sur le bureau de demain qui sera aussi écolo semble-t-il. En attendant mes autres textes sur les immeubles écolos un prochain mardi toujours dans le même cahier…

Mon coeur pleure !

Aucune inquiétude, j’exagère car je n’ai pas réussi à être parmi les 20 000 détenteurs de billets pour le concert de The Police le 25 juillet prochain. Je me réessaye pour le 26 juillet ou je vais les voir à Boston 🙂
Quelqu’un à un truc car Internet c’est pas winner…ni le tél ???

Un concert pour la Planète


Al Gore est le parrain d’un concert planétaire pour l’environnement qui aura lieu le 7 juillet prochain, durant 24h. Excellent. Profitons-en pour subtilement sensibiliser les gens, sans en mettre trop, sans tartiner épais. Restons dans le bon dosage. Et tant qu’à y être, organisons un événement éco-sensible. À voir.

Je me souviens du concert du Jour de la Terre, l’an dernier, organisé par Équiterre. Petite salle, billets vendus rapidement, discours interminables et ennuyants de personnes qui prêchaient la bonne nouvelle à des convertis. Platte.

C’était pire lors de la fermeture de la conférence des Nations-Unies pour l’environnement à l’automne 2005. Des verres en plastique que l’on jettait à la poubelle. De super artistes entrecoupés de discours trop long et archi-plattes. À mourir d’ennui surtout quand l’ancienne ministre de l’environnement de la France, Dominique Voynet, s’est présentée sur scène. Tout le monde parlait. Son discours était typique d’un politicien. Vide et long.
Le pire : on fait passer ce grand artiste qu’est Daniel Lanoie après elle, à la toute fin, vers minuit alors que tout le monde voulait s’en aller…La rumeur voulait que Bono vienne faire un tour. C’est resté une rumeur…

Immeubles vacants à Montréal


Le 3515, rue Masson, pas très loin de chez moi, une laideur pour le quartier, vacant depuis plusieurs années. Le propriétaire est le même que le Bingo d’à côté.

Voici une petite enquête sur les immeubles vacants commerciaux. Ici mon texte dans lequel vous apprendrez que le problème ne semble plus en être un !

Une partie n’a pas eu la place d’être publié, la voici ici. Il s’agissait du nombre et de la liste d’immeubles vacants dans certains arrondissements. Car dans cette merveilleuse ville divisée en arrondissements, il n’y a pas de chiffres disponibles aux services centraux. Il faut appeler dans chaque arrondissement. Une partie de plaisir pour tout journaliste…19 arrondissements, 19 appels, 19 questionnements de communicateurs sur le pourquoi du comment. 19 rappels…
Ça, c’est lorsque tout va bien. Dans Ahuntsic-Cartierville, expérience désagréable. Pas de chiffre me dit-on, appelez à la CDEC. La CDEC me renvoie à l’arrondissement. J’adore jouer au ping-pong, cela me met de très bonne humeur. Toujours aucun chiffre à l’arrondissement. Finalement, exaspérée, j’appelle au bureau de la mairesse. Boite vocale. Laisse un message. Surprise, ils ont trouvé les chiffres… Ça aurait été trop simple de me les donner la première fois.
Savez-vous tout ce que ce tataouinage engendre ? La non-information du citoyen. Pensez-vous que les journalistes ont le temps d’appeler chaque fois dans les 19 arrondissements ? Soit on en choisit quelqu’uns comme moi, soit on laisse tomber le sujet comme une consoeur me l’a raconté cette semaine. Souvent de l’information qui serait utile au citoyen !

Assez de bavardage, si vous voulez vous lancer dans l’immobilier, voici donc quelques édifices vacants depuis longtemps. Si vous en connaissez d’autres, dites le moi 🙂

Ville-Marie : 27 édifices, de ce nombre seulement deux édifices ne sont visés par aucun projet
Édifice 1 : 807-809, rue Saint-Paul Ouest ( protégé par un périmètre de sécurité). Possède une certaine valeur patrimoniale, le propriétaire n’a aucun projet.
Édifice 2 : 1018-1022, rue Saint-Urbain. En bon état, combine commercial et résidentiel. Le propriétaire n’a aucun projet

Mercier-Hochelaga-Maisonneuve
7 édifices vacants depuis plus de 2 ans
N’inclus pas la Tour Olympique dont les locaux à bureau ont toujours été vacants

Rosemont-Petite-Patrie
2 édifices vacants depuis plus de 2 ans
Édifice 1- 6564, bd Saint-Laurent
Édifice 2 – 3515, rue Masson

Le Plateau Mont-Royal
2 édifices vacants depuis plus de 2 ans
Édifice 1 – 275 rue Mont-Royal est
Édifice 2 – 5755, rue de Gaspé

Verdun
2 édifices vacants depuis plus de 2 ans
Édifice 1 : 785, rue Riel
Édifice 2 : 3028, Bd Lasalle

Ahuntsic-Cartierville
7 édifices vacants ( incluant le résidentiel)

La tempête de la Ste-Galère !


Encore une fête des amoureux ! Ce ne sera pas de l’amour qui sera saupoudré demain, mais de la neige et très généreusement. Combien de réservations de resto seront annulées ? De cadeaux qui n’auront pas eu le temps d’être achetés, because pris dans la tempête.
Je me moque avec plaisir car je trouve cette fête trop obligée, fausse, fabriquée, comme toutes les autres fêtes commerciales. À Noel, faut acheter des cadeaux, à la St-Valentin, faut se dire je t’aime, à Pâques, faut acheter du chocolat (ça c’est le fun), à la fête des mères, faut célébrer les mamans et on remet ça un mois plus tard pour les papas. Il faut. Je dois…Quelle spontanéité !
Combien de couples vont dîner demain sans se regarder, sans parler vraiment, sans se toucher ? Un ptit soir comme ça pour reprendre la même routine le lendemain. Et combien de célibataires vont déprimer en se faisant remettre en pleine face leur solitude. Qui sera le plus seul demain ?
Finalement c’était le meilleur soir pour diffuser la première de La Galère, le télé-roman diffusé à Radio-Canada et écrit par Renée-Claude Brazeau. Je l’attendais, j’ai aimé et j’ai hâte de les voir vivre ensemble. En cette veille de St-Valentin, les couples n’étaient pas à l’honneur. Ou plutôt la vie de couple en commun. Ces femmes veulent vivre sans homme alors que l’une d’entre elle ne rêve que de vivre avec un homme. Comme quoi on pense toujours que l’herbe est plus verte chez le voisin.
Mais vivre à plusieurs ? Pourquoi pas.
En fait, j’y pense depuis quelques temps. Au lieu de vivre seule dans un appart moyen, hyper mal isolé, avec un voisin bruyant et irrespectueux, pourquoi ne pas se payer une super belle maison ou un bel appart bien situé ( because pas de voiture) à plusieurs. Les logements coûtent de plus en plus cher…alors revenons donc à la vie en commun dans du grand avec femme ou homme de ménage…Qui embarquent ? Enfants et chats acceptés. Même les hommes ! Au diable la St-Valentin ! Bonne tempête de neige !

Ajout matin du 14 fév : La chronique de Marie-Claude représente exactement ce que je pense. Tout comme son dernier paragraphe sur les célibataires. Bonne tempête ! Moi je continue de soigner mon rhube au chaud en regardant la neige tomber et en écrivant mes textes…
Autre ajout : J’écoute Pat Lagacé à Christiane Charette. Merci Pat. Tu fais plaisir à la célibataire que je suis quand tu parles de la dictature de l’amour. Le fait qu’être célibataire c’est comme être mis au banc de la société. Le sociologue Jean-Claude Kaufman décrit ceci, dans son livre, La femme seule et le Prince Charmant, comme le doigt accusateur de la société. Un doigt qui cible les célibataires, les stigmatise et leur rappelle quotidiennement leur célibat.

Marie parle d’infertilité à Christiane Charette

Marie Charbonniaud est journaliste pigiste comme moi mais elle vient aussi d’écrire un livre dont j’ai déjà parlé sur les difficultés d’avoir un bébé. Ce qui n’est pas son cas puisqu’elle attend son deuxième pour la fin mars. Ce livre est inspiré de l’histoire de sa grande soeur. Un bouquin à lire même si on n’est pas infertile car c’est un excellent guide qui passe à travers toutes les étapes de la fabrication d’un bébé. On y apprend une foule de choses. Si vous voulez faire un bébé, procurez-vous le. Les réponses à vos questions s’y trouvent !
Ce matin elle passe à l’émission de Christiane Charette. Vous pouvez l’écoutez sur internet ou en reprise ce soir.

Oui Marie est aussi une très bonne amie. Ma première vraie amie française ici. Car elle ne chiale pas et elle est adorable. Tout comme son mari (québécois) et sa petite pitoune Emma dont vous verrez une photo dans le dernier Mieux-Être.

The Police


J’avais fait mon deuil de les revoir ensemble mais non ils sont de retour. Andy Summers, Sting et celui dont j’étais amoureuse à 11-12 ans : Stewart Copeland ! Vous avez compris. Ce trio était le groupe de mon adolescence. Dès leur premier album, je ne les ai plus lachés.
Apprendre qu’ils seront en ville le 25 juillet prochain, m’a redonné un peu de l’énergie que le rhube m’a enlevé. D’ici samedi je vais elaborer mille et une stratégies qui me permettront d’obtenir des billets. Mais bon. Pas à n’importe quel prix. Payer 95 $, ok ça va mais 225 $ non je n’irai pas jusque là.

Gros Rhube !

Vous vous en moquez mais j’ai le goût de me plaindre alors je voulais juste me moucher devant vous, avoir une ptite quinte de toux…Pas le fun car ma tête est lourde, lourde…mais bon faut écrire et travailler quand même !
Je suis à la tisane et à la soupe ! Soyez compatissants !

C’est d’la faute d’la fille !!!!


Hier matin j’écoute Salut Bonjour pour une très rare fois. (je suis plutôt radio-canada). Claude Poirier commente un homicide impliquant deux filles qui ont ramassé un inconnu. Je n’ai pas les mots exacts mais ensuite il dit que les filles doivent faire attention. Qu’elles ramassent n’importe qui dans un bar, qu’elles vont chez le gars et qu’ensuite elles se plaignent d’être agressées. Faut faire attention, dit-il, genre.

Je bondis. Je veux crier. Comment peut-on encore dire ça ? Allez chez un gars, ça ne veut pas dire que l’on veut obligatoirement coucher avec lui. On peut changer d’idée non ? On peut avoir peur ? dégriser. La majorité des gars va comprendre. Ça ne leur fera forcément plaisir mais ils n’agresseront pas la fille. Alors please, arrêtons de culpabiliser la victime, elle se sent assez coupable comme ça.

Arrêtons de dire aux femmes de faire attention. On devrait plutôt dire aux agresseurs de se tenir tranquille. Que non veut dire non. Que prendre de force quelqu’un ça ne se fait pas. Qu’ils se soignent.

Peut-on être une femme en 2007 et être libre de se promener où l’on veut à l’heure qu’on veut.

25 millions pour éliminer les GES !!!

Richard Branson et Al Gore lors de leur « merveilleuse » annonce !

Est-ce que les chercheurs de ce monde vont se mettre à l’oeuvre ? 25 millions c’est un bel incitatif non ? Voici l’histoire ici. Le milliardaire Richard Branson offre 25 millions aux scientifiques qui trouveront le moyen de lutter contre les gaz à effet de serre. Al Gore a embarqué.

Je viens d’écouter Il va y avoir du sport. L’un des débats portait sur les trés polluants sables bitumineux. Je crois qu’il se résume à la question que je posais lors de ce billet.

Alors vite, qu’un scientifique découvre LA manière de lutter contre les GES, de les faire disparaître, de les neutraliser, pour que l’Alberta et le Canada continuent de s’enrichir sur le dos des américains 😉 Sauf que. Oups. Il reste un problème. Les eaux trés polluantes. Alors on fait quoi ?

À la manière de Mère Indigne ! Maîtresse indigne

D’une belle idée de Geneviève est né ce texte. Elle nous a lancé le défi d’imiter un blogueur que nous apprécions. J’ai donc choisi la célèbre Mère Indigne dont le livre sort en mars prochain 🙂 Puisque je ne suis pas Mère j’ai choisi de raconter une histoire à la manière d’une maîtresse indigne. Pas maîtresse dans le sens sexuel ( quoique j’aurais pu) mais je me suis gardée une petite gène et je le fais en tant que maîtresse de deux chats aux caractères assez particulier…à vous de le découvrir. L’histoire est tout à fait véridique même si elle n’égale pas les merveilles que nous raconte Mère indigne!

Disparition d’un chat indigne

Chat noir indigne – miaou, ou est donc frère indigne, je ne le trouve pas ?
Maîtresse indigne – mais je ne lui ai pas ouvert la porte, il doit être ici ?
Chat noir indigne – aucun signe de lui
Maîtresse indigne – ah ben, un chat ne peut disparaître comme par magie

Maîtresse indigne en parle à sa propriétaire

proprio indigne – humm…la porte du débarras du sous-sol est resté ouverte, s’y serait-il glissé
Maîtresse indigne – humm peut-être mais je ne l’ai pas vu sortir. Je vais aller voir.

Maitresse indigne prend donc sa lampe frontale et va observer le mini espace entre la terre et le premier plancher de l’édifice ou elle réside

Maitresse indigne – minou minou viens voir maman

Rien

Maîtresse indigne se penche, les deux genoux dans la poussière et les cheveux dans les toiles d’araignées, pour vérifier avec la lampe frontale, si chat caramel indigne s’y trouve. Que nenon, elle ne voit que des toiles d’araignées…

Quelques jours plus tard

Proprio indigne – ton chat est en bas, la nourriture a disparu
Maîtresse indigne – je vais aller vérifier encore

Rebelote avec la frontale

Maîtresse indigne – minou minou minou…..ah te voila….

Chat caramel indigne est complètement au fond dans un coin des fondations de l’édifice. Il ne bouge pas et ne veut pas bouger.

Maîtresse indigne – je vais revenir cette nuit lorsque l’édifice sera calme

4h du matin. Maîtresse indigne se lève et embarque sa frontale et chat noir indigne

Maîtresse indigne, à genoux et endormie – minou minou
Chat noir indigne – laisse moi y aller je vais le convaincre de revenir
Maîtresse indigne – ah non pas question d’en avoir deux la dessous
Chat noir indigne – j’te jure que je vais revenir
Maîtresse indigne – ok ok vas-y mais attention

Chat noir indigne disparaît dans les toiles d’araignées

Chat noir indigne – come on reviens la t’es pas drôle
Chat caramel indigne – grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Chat noir indigne – he, c’est moi ton frère, tu m’reconnais la, come on
Chat caramel indigne – grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Chat noir indigne – ok comme tu veux, c’est ta vie moi je retourne au chaud

Le lendemain 4h du matin

On recommence le même stratagème. Même réussite.

Maîtresse indigne, complètement désespérée– les amis avez-vous une méthode pour endormir un chat avec de la bouffe ? avez-vous des somnifères ?
Ami indigne1 –t’es folle, ton chat va mourir. Je vais venir le récupérer
Maîtresse indigne – je t’avertis, faut ramper, c’est étroit, dégueu et noir
Ami indigne 1 – aucun problème, je viens équipé

Le lendemain, ami indigne 1 arrive en combinaison, avec une grosse lampe, une lampe frontale, des gants, un foulard et une tuque. Ou est le scaphandre ?

Ami indigne 1 – ok va brancher les lumières, je vais aller voir…
Maîtresse indigne – fais attention aux araignées…attention, oups ta tête…
Ami indigne 1, essoufflé car il rampe sous le plancher et sur la terre avec plein de poussière, de toiles d’araignées – Ça y est je le vois, minou, minou, viens vers moi, ahh merde, il est parti à l’autre extrémité
Maîtresse indigne – ok je vais enfiler ma combinaison, mes gants et mon foulard et j’arrive. Pas vraiment le choix. Mais c’est moins effrayant avec toi et les lumières…

Maîtresse indigne, qui se met à ramper avec sa frontale – Je suis prête. Bloque lui le chemin je vais ramper jusqu’à lui. Il ne devrait pas avoir peur de moi. Minou minou minou, c’est moi maman, n’ait pas peur, tu vas voir mon beau minou d’amour ça va bien aller, n’ait pas peur mon beau minou.
Ami indigne 1– tu le vois ?
Maîtresse indigne, en chuchotant – oui oui, j’approche, ne bouge surtout plus, il va avoir peur. Mon beau minou d’amour maman vient te chercher.

Maîtresse indigne approche doucement de chat caramel indigne et soulève lentement sa main pour le saisir au collet

Ami indigne 1 – Bravo, ne le lâche surtout pas, je m’occupe des lampes, ramène le.

Maîtresse indigne avec le cou du chat qu’elle traîne dans une main et l’autre main qui l’aide à ramper – mon tabarnak d’ostie de chat, tu vas aller dans ton coin et ne pas me faire suer pendant au moins 1 semaine.

Deux heures plus tard, Caramel venait coller sa maîtresse pour des caresses. L’accueil fut froid. Il est resté en pénitence durant quelques jours….non quelques heures ! Les chats de maîtresse indigne sont vraiment antisociaux !

Les déchets électroniques


Que faire de nos vieux écrans désuets ? Le savez-vous ? Celui-ci, je le donne à Insertech, une entreprise d’insertion sociale qui les remet en état et les revend.

Le producteur Marc St-Onge a décidé d’agir et prend le taureau par les cornes comme je le relate dans la Presse d’aujourd’hui. Les déchets électroniques représente un problème grandissant qui n’ira pas en s’améliorant. Avec la consommation gargantuesque de gadgets et accessoires électroniques en tout genre, les déchets suivront la même courbe exponentielle ! Que faire ?

J’avoue que c’est inusité de voir un producteur et une émission, la Vie en vert, prendre le bâton de pèlerin. Qu’en pensez-vous ? Est-ce leur rôle ? On verra ce que cela donnera. La lettre d’appui ou pétition peut être signée via leur site.

Comme vous pouvez le lire dans l’article, le ministre et l’opposition jouent leur rôle politique respectif. J’avoue que la réponse de Recyc-Québec m’a surprise, agréablement, car la journaliste que je suis n’en espérais pas tant. Je croyais que Mme Bureau allait être plus réservée. Mais non, elle a appuyé sans réserve l’initiative. La réaction du CQCD ne m’a pas surprise. Disons que ce n’est pas du tout à l’avantage des détaillants d’accepter cette demande. Eux, ils vendent, that’s it. Je crois cependant que Mme Bureau a raison. Le premier détaillant qui embarquera en retirera un avantage social certain.

À votre avis qui va sauter dans le train le premier ? Quelles sont donc vos solutions à ce problème de déchets électroniques ? Que faites-vous de vos vieux ordis, écrans, télés, DVD, Magnétoscopes, baladeurs, etc ? Car nous en avons tous et toutes chez nous !

AJOUT : Sur le site internet du Réseau des ressourceries vous trouverez des adresses dans toutes les régions du Québec où l’on récupère beaucoup beaucoup d’objets…et même, pour certains, les appareils électroniques.

Qu’est ce qu’on attend pour être encore plus heureux ?


Est-ce l’approche à très grands pas de la quarantaine ? Peut-être plus une discussion avec mon bon ami Steve vendredi dernier…Je ne sais pas. Mais une urgence s’empare de moi. Pas de gros questionnements existentiels. Je les ai faits dans la trentaine. Aucune crise de la quarantaine que subissent certaines personnes. Seulement quelques ajustements pour être encore plus heureuse.

Plus question de subir certaines petites frustrations de la part d’ami-e-s sans réagir, sans le dire. Plus question de faire ce qui me fait royalement suer comme le ménage par exemple. Un engagement ne me plaît plus, j’en sors. Égoïste ? Peut-être, mais il faut se choisir parfois dans la vie non ?

Et puis, avoir 40 ans c’est aussi changer de tête…Vais-je dire adieu au rouge que j’aimais tant ? Me faire raser la tête ? Devenir blonde ? À voir ! Faire un régime. NON. Je n’en ai jamais fait et je ne commencerai pas. Manger en respectant sa faim comme décrit dans le livre de MC.Lortie et G.Guevremont. OUI. Donner mon pèse-personne. OUI. Faire plus d’exercice. Non, j’ai déjà une bonne discipline.

Le changement de dizaine est synonyme de grand changement dans ma vie. Toujours. À 10 ans, je partais au secondaire, à 20 ans, je partais pour le Canada (Ottawa), à 30 ans, je partais pour Montréal. J’aurais 40 ans dans presque un mois, que va-t-il m’arriver cette année ? Partir pour la vie de couple. C’est mon choix.
Rencontrer un homme intéressant pour partager un bout de chemin, je le souhaite de tout cœur. Qu’il soit le père de mes enfants ? La nature commence à être au bout du rouleau, mais elle nous réserve des surprises parfois…

Et puis, en vrac, des bébelles que je désire; comme avoir un appartement rénové, plus beau, mieux isolé et moins bruyant. Peut-être, puisque l’édifice où j’habite est à vendre ou alors je déménage ? Voyager plus pour le travail et le plaisir, réaliser d’autres rêves comme écrire un livre. Mais surtout voir ma famille faire une pause de la mort. Ces quatre dernières années, on a assez donné.

J’ai bien d’autres rêves, mais je les garde secrets…et vous qu’allez vous faire pour être encore plus heureux ? Ai-je raison ? Suis-je dans le champs ? 🙂

Impact du 5 minutes de black out

Ici, lorsqu’il fallait éteindre les lumières, je payais mon repas au resto bienfaiteur, le Robin des bois. La gérante m’a interrompue pour aller éteindre les lumières, toutes les lumières. Le resto était plein et personne n’a protesté ! Ils ont mangé aux chandelles durant 5 minutes. Romantique !
Lu et vu ce matin dans le Journal de Mtl : Hydro-Québec a éteint son logo mais pas les lumières des bureaux ??? En France, la Tour Eiffel s’est habillée de noir durant 5 minutes. Selon ce que rapporte Reco sur son blogue, 3 millions de Français ont suivi la consigne. Ma soeur me dit qu’elle n’a aucune idée de l’impact, mais que de toute manière, les Français laissent moins les lumières allumées pour rien que les Québécois. C’est vrai ! Pourquoi ? Car l’électricité coûte pas mal plus chère en France ! Mes parents nous ont toujours éduquées à éteindre. Lorsque tu n’utilises pas un appareil, une lumière, etc, tu l’éteins, point. Si l’impact de l’activité d’hier ne peut pas vraiment être comptabilisé, mais qu’elle permet de sensibiliser quelques personnes comme le mentionne Reco, alors tant mieux. À suivre !

Urgence environnement

Sommes-nous vraiment prêts à changer nos habitudes pour revirer la situation ?
Le rapport du Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)vient de sortir à Paris. Toujours aussi alarmant. Mais est-ce que ça vous alarme vraiment ? Est-ce suffisant ?
Tout comme les Québécois, les Français se disent prêt à agir dans un récent sondage. Mais je le répète, il y a toute une marge entre répondre à un sondage et passer réellement à l’action. Ce sondage montre d’ailleurs que la voiture et la consommation de viande, des activités humaines parmi les plus polluantes, restent celles qu’on veut le moins changer.
Je le comprends. Il est hyper difficile de se passer d’une voiture. Je le vis chaque jour depuis juin dernier. Et j’habite en ville. On s’y habitue, mais crime que parfois je courrais m’en acheter une…Honnêtement, après l’année d’abstinence de voiture que je m’impose, je ne sais pas combien de temps je résisterai…Mais je n’aurais pas encore les moyens de m’acheter une hybride…à moins que je trouve des contrats plus payants et un chum 😉

La France écrase !

Je ne sais pas comment les Français vont faire. Eux les irréductibles gaulois qui résistent à toute loi, à toute interdiction. La réalité est qu’il est désormais interdit de fumer dans les lieux publics, entreprises et administrations. La revue Le Pelerin a un article intéressant sur le sujet.
Appel aux Français, dites moi comment ça se passe ? Moi j’irai le voir début avril.

Éteindre tout pendant 5 minutes !

Au début je doutais, maintenant c’est confirmé. Même la Presse en a parlé. Ma soeur Marie-Laure m’a envoyé un lien ce matin avec une dépêche de Reuters.
Je ne sais pas si cette action aura un impact…surtout un jeudi soir…On pourra le voir avant d’agir puisque la France éteindra (heure de Montréal) de 13h55 à 14h. Je vais demander à ma sister de me donner des nouvelles de l’impact dans notre petit village…
Moi je serai au resto bienfaiteur…Je ne sais pas si je peux leur demander d’éteindre tout ?
Mais bon comme je le disais, je doute de l’impact d’une telle action…