L’écolo marketing

La tendance s’amplifie. Le terme écologique ou l’aspect écolo de nos produits devient un outil de marketing. En tant que journaliste, je suis naturellement méfiante. Je le suis encore plus lorsqu’on me propose un super, nouveau et révolutionnaire produit bon pour la planète…

La tendance m’a justement frappée l’autre jour lorsque je suis allée faire un tour ( et surtout m’ennuyer) au Salon des métiers d’art. Plusieurs fois j’ai demandé à des designers de vêtements si leurs créations étaient en matière récupérée. Mais non m’a-t-on répondu fièrement c’est neuf ! Mais les créations en question paraissaient récupérées. Il semble que la mode récup-patchwork soit IN…Précisons que personne ne m’a faussement dit que ses vêtements étaient de la récup. Ceux qui m’intrigue, sont les créateurs qui disent qu’une partie est récupérée et l’autre du matériel neuf. Difficile de faire la part…

Outre cet aspect, j’ai déjà écrit sur le terme équitable utilisé à toutes les sauces. Le mot biologique est réglementé, qu’attend-on pour le faire pour les termes équitable, peut-être écologique, ou alors éthique ? Le public en entend de toutes les couleurs. Quand on sera bien mélangé, il sera difficile de séparer le vrai du faux. En attendant, on pose des questions, on doute et on vérifie deux fois plutôt qu’une 🙂

Évaluer la responsabilité sociale des entreprises

Voici la suite de mes articles sur la responsabilité sociale des entreprises…Un problème, l’évaluation est aléatoire et non réglementée. Je ne redirai pas ce que j’ai écrit dans les deux articles de la Presse affaires d’aujourd’hui que vous pouvez lire ici
http://www.cyberpresse.ca/article/20061212/CPSPECIAL11/61212042/6108/CPSPECIAL11