Soleil et crème solaire : qui est le plus mortel ?

Une protection solaire en spray (bof) avec de l'Oxybenzone et de l'Octocrylène

On le savait depuis quelques temps. L’abus de soleil peut être mortel (cancer de la peau) et/ou accélérer le vieillissement de la peau. Alors on s’enduit de crème solaire. Des tonnes de crème solaire sont utilisées dans le monde. Malheureusement chacune de nos actions pour se protéger engendre d’autres problèmes qui peuvent aussi causer le cancer et qui sont nocifs pour l’environnement. Les crèmes solaires détruisent les coraux et donc la biodiversité. S’en sortira-t-on un jour ?

Un reportage d’Envoyé Spécial réalisé l’été dernier nous apprend que les produits chimiques destinés à créer une barrière entre notre peau et le soleil s’avèrent nocifs pour notre santé et l’environnement. Misère. Que faire ? Ces produits le 4-méthyl benzylidène camphre (4-MBC) et l’octocrylène (OC) seraient des perturbateurs endocriniens (ou hormonaux). Une chercheuse suisse a montré qu’ils entrainaient des malformations génétiques chez les enfants. On fait aussi un lien avec des cancers comme ceux du sein et de la prostate, toujours plus fréquents. J’ai abordé le sujet à plusieurs reprises. Lorsque j’ai parlé de la découverte d’une boule dans mon sein et lors d’un article sur le lien entre la pollution et le cancer du sein pour Clin d’oeil.

Marie-France Corre donne des solutions dans cet article. On peut utiliser des crèmes solaires biodégradables avec des filtres plus naturels comme le demandent deux réserves naturelles au Mexique (le reportage d’Envoyé Spécial en parle). On peut aussi éviter les longues expositions aux heures les plus « nocives ». On peut se protéger avec des vêtements tout simplement. Mettre un chapeau, etc. Bref les solutions existent pour éviter ces produits et se protéger du soleil. Nos ancêtres n’ont-ils pas vécu sans crème solaire et au soleil durant des milliers d’années ?

Passeport santé nous propose aussi des solutions et un article complet sur le dossier. Avec, à la fin, la liste des ingrédients à éviter. Sauf que l’article a été mis à jour en 2008. Depuis l’octocrylène, semble aussi problématique. Aussi les produits plus « naturels » et moins nocifs pour l’environnement ne le seraient pas tant que ça…Je parle du Dioxine de Titane et et Oxyde de zinc.

Bref pas simple, car je viens de noter qu’il y en a dans ma crème de jour que j’utilise tous les jours. Une crème de la marque Avène avec un FPS de 25. Je me pose des questions, mais grâce au lien de Marie-Hélène dans les commentaires, je sais que ce n’est pas si pire, mais pas super non plus. Car si on utilise de la crème solaire quelques jours par année, ce n’est pas un gros problème, sauf quand on s’en crème avant de se baigner. L’inquiétude vient du fait qu’on utilise quotidiennement une crème de jour. L’ultime solution ? Le vêtement et le chapeau ! Et la recherche d’une crème de jour avec protection solaire, mais naturelle… Pas simple.

Ma crème de jour et ses ingrédients contre le soleil

AJOUT : Merci à Marie-Hélène pour ce lien vers le guide des crèmes solaires du groupe environnemental américain : EWG. Très bien documenté.

About these ads

4 Réponses

  1. Moi aussi je suis bien préoccupée par ce sujet cette année! Quand j’étais au Québec, j’utilisais Ombrelle avec FPS 30, tel que recommandé par ma dermatologue. Je ne savais pas trop quoi acheter ici aux USA, car ce n’est pas une marque disponible dans mon coin. Je me suis fiée à ce site web pour me trouver une crème solaire qui n’est apparemment pas trop toxique: http://www.ewg.org/2010sunscreen/best-beach-sport-sunscreens/
    … et en général, quand le température le permet, je porte des vêtements longs.
    J’ai trouvé que cette section du site web est plutôt intéressante: http://www.ewg.org/2010sunscreen/9-surprising-facts-about-sunscreen/

  2. Salut Cécile,

    Pour compléter ton (très intéressant) billet… Il y a quelques mois, j’ai lu dans le New York Times Magazine une entrevue avec un médecin américain qui n’a pas peur de s’attaquer aux idées reçues sur l’exposition aux rayons du soleil. Au programme : phobie du soleil, lobby des industriels de la crème solaire et carences en vitamine D.

    http://www.nytimes.com/2010/03/21/magazine/21FOB-Q4-t.html

  3. Après avoir passé 6 années en pays tropical, il s’avère que la meilleure des protection reste le vêtement… T-shirt anti UV pour la baignade et manches longues et pantalon amples pour les autres activités. C’est simple et vieux comme le monde… Nos amis touaregs, les hommes bleus du désert, utilisent cette technique (sauf pour la baignade ;-D ) depuis des centaines d’années et s’en portent merveilleusement bien…

  4. L’ultime solution, comme le dit Frédéric, et comme vous le dites, reste les vêtements, mais surtout l’habitude de la peau face à ces rayons. La peau a une protection naturelle, mais les gens y vont trop raide en débutant l’été. Il ne faut pas non plus aller dans les salons de bronzage au printemps pour « habituer » notre peau, mais une entrée progressive avec de la Ombrelle (comme l’a dit Marie-Hélène, recommandée par ma dermatologue et mon médecin de famille) 15 pour ne pas empêcher la formation naturelle d’une barrière, qui empêche d’avoir des coups de soleil à tour de bras! Et ne pas envoyer les enfants au gros soleil de midi dès qu’il commence à faire chaud est une bonne solution (croyez-moi, le nombre de parents qui force les enfants à aller dehors seulement en début d’après-midi est incroyable!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 88 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :