Le lave-vaisselle plus écologique?

Étant nouvelle propriétaire d’un lave-vaisselle, je me fais poser des questions par mes amis sur les vertus écologiques des lave-vaisselle. Plus ou moins écolo que le lavage à la main ? Bonne question. Selon ma méthode (pas très écolo) de lavage à la main en laissant couler l’eau (oui je sais, mais je ne suis jamais arrivée à me corriger), le lave-vaisselle me permettra d’économiser de l’eau, de l’électricité (il en faut pour chauffer l’eau) et surtout du temps. Je déteste faire la vaisselle et je la laisse traîner dans l’évier. Terminé. Pour ces raisons, l’investissement de l’achat de ce lave-vaisselle certifié Energy Star me comble de bonheur et sera plus écologique.

Selon l’étiquette EnergyGuide, le lave-vaisselle que j’ai choisi consomme 313 kWh par année, ce qui équivaut à 33 $ d’électricité pour les personnes comme moi qui chauffent l’eau à l’électricité. Ce calcul est une moyenne selon les tarifs d’électricité de 2007 et quatre lavages par semaine. Ce que je ne sais pas, c’est si ce calcul inclut le séchage. Car c’est une option qu’il n’est pas conseillé d’utiliser, puisque cela permet d’économiser l’électricité et de rendre son achat plus écologique.

Évidemment, pour obtenir des comparaisons complètes et sérieuses, il aurait fallu que je calcule le coût de l’électricité dépensée pour chauffer l’eau utilisée lors de la vaisselle à la main. Également le nombre de litres d’eau utilisés. Selon le site belge, Ecoconso, le lavage à la main utilise 18 litres d’eau alors que le lave-vaisselle n’utilise que 13 litres. Surtout s’il est récent. Mais il ne vaut pas oublier l’électricité que consomme le lave-vaisselle…Devrions-nous tenir compte du temps économisé aussi ?

Le problème principal (outre l’utilisation du séchage) du lave-vaisselle est les détergents utilisés. Trop souvent, leurs propriétés chimiques sont une source de pollution, en particulier les phosphates qui permettent de nettoyer la vaisselle sale, mais restent une cause des algues bleues. Trouver un produit sans danger pour l’environnement, donc sans phosphates, mais efficace, est un défi.

L’an dernier, j’avais écris un billet sur les détergents écologiques pour lave-vaisselle. Il semblait que c’était un problème pour plusieurs utilisateurs. L’émission l’Épicerie avait fait des essais. Les pastilles Écover avaient remporté la palme. Me promet de les essayer. Je trouve ça dommage que les vendeurs de lave-vaisselle offrent des échantillons de produits peu écologiques. Par ailleurs, est-ce bien utile d’utiliser un agent de rinçage ?

Il existe une étude de l’Université de Bonn qui souligne que le lave-vaisselle est plus écologique, mais elle a été commandée par des fabricants de lave-vaisselle, donc à prendre avec des pincettes car pas indépendante.

Pour dire hors de tout doute que le lave-vaisselle est plus écologique, il faudrait examiner la manière de faire la vaisselle de chaque personne. N’oublions pas que même si on ne fait pas couler l’eau, on doit rincer (quoique certains évitent cette étape) et remplacer l’eau de lavage parfois…Bref tout dépend, mais je crois qu’en général, le lave-vaisselle est plus écologique. Surtout si on le remplit à pleine capacité, ce qui devrait toujours être le cas.

Le nec plus ultra et écologique pour l’avenir ? Un lave-vaisselle à la vapeur pour consommer encore moins d’eau. On y arrivera, si les détergents peuvent arrêter de polluer l’eau…

About these ads

11 Réponses

  1. J’utilise un lave-vaisselle depuis 2007. J’ai utilisé plusieurs types de détergents, poudres, liquides, pastilles, écolos et non-écolos. Le plus efficace est le détergent liquide Attitude. Il ne dégage pas de mauvaises odeurs lors du fonctionnement du lave-vaisselle, il lave parfaitement la vaisselle (à condition d’utiliser le cycle de lavage correspondant à la grosseur de la "brassée"!) et il est abordable. Comme agent de rinçage, j’ai trouvé que de simplement mettre du vinaigre dans le compartiment approprié donnait le même résultat que le produit bleu.

    À titre comparatif, j’ajoute que je ne rince jamais ce que je met dans le lave-vaisselle, que nous sommes une famille de quatre, que je n’ai aucun scrupule à mettre des casseroles dans le lave-vaisselle et qu’il fonctionne environs 3 à 4 fois par semaine, à pleine capacité, sans cycle de séchage. C’est un Wirlpool Energystar, acheté neuf.

    J’espère que ça t’aide! :)

  2. Plusieurs études ont démontrées que le lave-vaisselle lorsque bien utilisée est beaucoup plus écolo que faire la vaisselle à la main. Bien évidemment il est tout à fait recommandé de le remplir afin d’optimiser son utilisation, c’est à dire pas de rinçage ni de séchage. Techniquement il ne consomme pas beaucoup d’électricité. De simple petit moteur électrique et une pompe très peu énergivore sont très efficace. Nous sommes deux à la maison et le lave-vaisselle ne fonctionne pas plus d’une fois semaine. Donc très peu de consommation d’eau et d’électricité. Les pastilles écovert sont celles que nous avons trouvé qui fonctionne le mieux, en plus d’être écologique. Pour le rinçage il existe des petites recettes à base de vinaigre je crois. Je crois Cécile que tu as fait un bon choix et que tu sauras très certainement en faire un très, très bon usage.

  3. J’adore tes billets Cécile quand ils nous déculpabilisent face à l’utilisation des outils quotidiens de notre confort moderne :-)

  4. Je suis moi aussi rassurée de savoir que l’utilisation de mon lave-vaisselle est écolo!
    Par contre, il manque quelques éléments à l’analyse : la production et le transport de l’appareil lui-même. Où a-t-il été produit, dans quelles conditions, par qui. Comment est-il venu jusqu’à nous, jusqu’à toi ? On peut même pousser le questionnement plus loin en se demandant si l’argent que tu as dépensé pour l’acheter n’aurait pas été mieux investi ailleurs, tant d’un point de vue écolo (par exemple, remplacer des portes pour augmenter l’efficacité énergétique de ton appart) ou d’un point de vue humain (sauver une vie en soutenant oxfam par exemple).

  5. J’allais dire exactement la même chose qu’Élise… Et il faudrait aussi ajouter à l’analyse son après-vie, c’est-à-dire où l’appareil se retrouvera-t-il une fois qu’il ne fonctionnera plus, dans quelles conditions, le transport, etc… Tout en ajoutant les conditions de productions des matériaux qui font partie du lave-vaisselle… Ouf, tout un casse-tête!

  6. (je ne prends pas le temps de lire les commentaires des autres…)

    Côté produits, j’utilise une pastille de Biovert (bientôt Ecovert, j’attends de finir mon contenant !) dans le compartiment principal, et je remplis l’autre compartiment de bicarbonate de soude. Quant à l’agent de rinçage, je mets tout simplement du vinaigre. Le tout sort nickel, même si je ne rince jamais ma vaisselle. Si elle n’est pas trop sale, j’utilise même le cycle léger, qui fait un lavage de moins. Dans certaines boutiques écolos, il y a du gel à lave-vaisselle et de l’agent de rinçage en vrac.

    Par contre, rien à faire pour faire partir les oeufs et le gruau cuits. Faut le faire à la main !

    Quant au séchage, ma vaisselle a toujours séché à l’air. L’eau du lavage et rinçage est si chaude qu’elle s’évapore toute seule (sauf au creux des tasses et certains autres articles, mais j’éponge le surplus avec un linge à vaisselle avant de la ranger).

  7. Pour l’option de séchage, j’ajoute un bémol. Tout comme le séchage des vêtements dans l’appartement plutôt que dans une sécheuse, il faut faire attention par contre au taux d’humidité. Certaines études ont démontré (j’ignore cependant leur fiabilité) que l’humidité créée dans la maison par le séchage à l’air des vêtements ou l’ouverture de la porte du lave-vaisselle pour faire sécher la vaisselle, pouvait augmenter les frais de chauffage et dans certains cas de maisons trop humide, augmenter l’utilisation du déshumidificateur donc d’électricité. Mais l’effet le plus négatif de ce surplus d’humidité se retrouve surtout dans qualité de l’air (augmentation des acariens, moisissures etc.) et des dommages causés à long terme aux structures. (si on fait une suite cycle de vie, rénos = production de GES, transports de matériaux etc.)

    Mais tout ceci dépend grandement du type d’habitation (une maison trop sec ou un demi-sous-sol trop humide) et de son humidité de base. Tout ca pour dire qu’il n’y a jamais une seule réponse à "Qu’est-ce qui est plus écolo!" lorsqu’on regarde tout dans le détail on réalise souvent que ce qui est plus écolo pour une personne est peut-etre pas la solution la plus écolo pour autre selon notre mode de vie, notre lieu d’habitation etc.

    Finalement, à la personne qui part son lave-vaisselle une fois semaine seulement, vous devez vraiment pas manger souvent chez vous et/ou pas beaucoup cuisiner et/ou avez un fichu gros lave-vaisselle! Avec un enfant ici c’est aux 2 jours max mais quand on était que 2 c’était aux 3 jours environs, sauf le week end parce que je cuisinais davantage, ou là il pouvait partir à chaque jour (ca en prend des bols et des ustensils cuisiner!) Et on le pacte au cm près.

  8. Voici un test fait par l’équipe de la semaine verte :

    http://www1.radio-canada.ca/actualite/semaine_verte/combatSemaine1.asp

    Bonne journée à tous et je vous invite à faire un tour par EcoRelation.com

  9. C’est bien beau, le calcul de l’eau chaude, de l’électricité, la quantité de détergent, etc… Mais ce que je me demande, même si ca devient pas mal équivalent au final est la suivante : On fait quoi avec le lave-vaiselle après ses 5-10 ans d’utilisation? La poubelle??? Et pour le fabriquer, et le transport, ? Me semble que ca nous fait un électroménager de plus au vidage … pas très écolo non?

  10. bonjour..
    tout tient en quelque mots. je cite " je n’arrive pas a me corriger quand l’eau coule… " je vous affirme ici que l’on peut faire une vaisselle propre d’un repas de 4 personnes avec un plat collé au gratin avec 4 litres d’eau, verre et couvert inclus. ne vous donner pas bonne conscience en achetant un lave vaisselle qui vous permet de vous dédouaner de vos responsabilités. ce qu’ils vous faut , c’est ::: du temps, accepter de passer du temps a faire la vaisselle plutôt que devant la télé par exemple.. ne vous inquiétez pas cela m’arrive aussi de " craquer " mais c’est très rare^^ courage l’écologie passe par l’application dans nos gestes au quotidien. pas par les solutions pour les eviter ¨^^ donc je résume , bac d’eau chaude , on frotte, autre bac , on rince …

  11. salu

    Incroyable, je viens de lire une trentaine d’articles tous azimuts sur le sujet, quasi aucun ne parle d’un élément primordial, la fabrication de cette machine !
    Sans être un spécialiste, je crois pouvoir dire que pour fabriquer une machine à laver il faut extraire les matières premières la composant, extraire pour les gaines de câbles, tuyaux, caches, gommes diverses, courroies, toutes les peintures probablement au moins "un peu" toxiques à produire et peut-être ensuite sur la machine,… et j’en passe, du pétrole.
    Extraire du métal, fer-acier, aluminium, cuivre, pour le câblage, le moteur, la charpente,…
    Silicium, divers métaux, dont certains rares je crois, pour les puces, cartes et éléments électroniques. etc
    Tout cela consomme de l’énergie, produit de la pollution.
    Autre pollution, le transport, à toutes les étapes de la composition d’une machine. Du lieu d’extraction (afrique, asie,… ) au lieu de tranformation, puis au lieu de production (asie (chine)), au lieu de stockage-vente-consommation (planète entière, surtout occident. En espérant que les machines ne fassent pas deux fois le tour de l’Europe pour de "sombres" questions pécunières). Et jusqu’à nos apparts.
    Comme pour les étapes mentionnées autour du transport, il faut transformer toutes ces matières, c’est à nouveau énergie, pollutions diverses,…

    Evidemment tout ça est réparti sur beaucoup de machines. Mais regardez (vraiment) une lave-vaisselle : pour fabriquer un tel objet et pour peu qu’on se pose un tant soit peu la question, on voit bien qu’il faut une énorme quantité d’énergie, que cela ne peut produire qu’une bonne quantité de pollution, utilise beaucoup de matières premières que nous avons en quantité de plus en plus limitées…, pour certaines on s’approche vraiment de la fin.

    Et il ne faut pas rêver, à ma connaissance, la récupération (mentionnée dans deux articles) n’est vraiment pas la panacée. Certaines choses sont transformées en d’autres (plus ou moins utiles, avec plus ou moins de débouchés), comme les plastiques, mais ils ne redeviennent pas du pétrole, même si ils évitent d’en utiliser pour fabriquer certains sous-produits.
    Certains métaux eux peuvent revenir à leur état initial.

    Mais tout cela, je me répète désolé, à grand renfort d’énergie et de pollution (par exemple pour la production d’électricité (comme ces """superbes""" déchets nucléaires dont certains sont mortels, peuvent annihiler toute vie dans une zone, pendant des millions d’années, le temps "infini" qu’il a fallu (pour la vision évolutionniste, mais ça ne change pas grand chose pour la vision créationniste au niveau de la durée de vie de ces déchets) pour que le premier homininé, qui venait tout juste de ne plus utiliser ses mains pour se déplacer, se transforme en ce que nous sommes maintenant)) et surtout peut-être, participe très concrètement, au même titre que bien d’autres "objets ou machines" mais là on parle des machines à laver, à l’épuisement (ou impossibilité d’extraire à un coût acceptables) de certaines matières indispensables à l’heure actuelle et à l’avenir.
    Et ça n’est pas dans des dizaines d’années, par exemple des matières utiles dans l’électronique disparaîtrons : en environ 2021 l’argent, 2022 l’antimoine, 2023 le palladium, 2025 l’or et l’indium, etc
    Et les stocks et la récupération possible ne vont pas durer mille ans. Les modifications de la manière de produire ne résoudrons pas le problème bien longtemps. Sources, voir au bas de cet article : http://www.encyclo-ecolo.com/Epuisement_des_ressources_naturelles

    Hum… désolé d’avoir été si court… :o)

    salutations
    patrick

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 85 followers

%d bloggers like this: